vendredi 29 avril 2011

Conseils de maintien de votre cornet, trompette et cuivres à pistons: à l'usage des débutants et autres.

On distinguera deux sortes de coulisses d'accord, les mobiles et les fixes.
Les mobiles: coulisses avec anneaux ou crochets, de premier et de troisième piston. Elles sont lubrifiées par des huiles spécifiques épaisses et fluides, des graisses fines et par défaut de l'huile à piston épaisse.
Les fixes: coulisses d'accord sans anneaux ou crochets, pompe d'accord principal, pompe de deuxième piston et éventuellement coulisse d'accord premier piston. Utilisez une graisse collante type graisse rose Selmer.
Les trucs et astuces:
1) Fournitures minimum: une huile à piston correspondante à votre pistonnerie, épaisse pour l’étude et fine pour les trompettes de types professionnelles. Suivez les conseils de votre professeur pour recharger les pistons en huile, pour leurs démontages et remontages.
2) Une graisse pour les coulisses d’accord fixes, graisse blanche ou rose. Les tubes mâles doivent être gras constamment, afin de répartir ce film de graisse déposé sur les coulisses, il est fortement recommandé, et ceci tous les jours de jeu, de vérifier la liberté des coulisses. Pour la coulisse d'accord principal, si graissée, enfoncez délicatement à fond, retirer un peu plus que l'accord habituel et repositionnez à l'état d'accord.
3) En cas d’abandon de votre instrument pour quelques temps, vous partez en vacances, videz les fluides de jeu, faites l’apport de graisse et répartissez la. Ce qui évitera de bloquer vos pompes pendant votre absence à cause de l’humidité résiduelle restant à l’intérieur des tubes.
4) Les huiles de coulisses mobiles sont conseillées pour un usage efficace.
Coulisses bloquées: le blocage des coulisses est provoqué par un manque d'entretien de l'instrument, quand celui-ci est joué ou à l'abandon. La corrosion est due à l'accumulation de salive contenant des agents acides et calcaire entre les tubes mâles et femelles des pompes. La formation de calcaire et oxydes entraînent des cohésions équivalentes à des soudures.
En cas de blocage: faites appel à votre luthier, ne cherchez pas par vous même, ou sous les conseils de pseudo luthiers improvisés, à massacrer sûrement votre instrument.

Embouchure bloquée dans le boisseau:
Je vous signalerai que votre luthier est certainement équipé d’un extracteur d’embouchure, que l’extraction avec cet outil est la voie incontournable pour remédier avec légèreté à ce problème. La prise en charge est rapide et non traumatisante pour l’instrument et l’embouchure. Dans tous les cas, et éventuellement gratuitement, votre visite vous permettra de sauver votre embouchure et votre instrument.
Ne cherchez pas par conseil ou par bricolage à vous dépanner vous même! Ne cherchez pas non plus à suivre n'importe qui ou quoi! Le nombre incalculable de musiciens-bricoleurs présentant leur instrument dans des états avancés à la suite de ce genre d’intervention est surprenant. On constate des branches vrillées, dessoudées, cassées, des embouchures mâchées et traumatismes conséquents. La raison est simple, dans certains cas, la force d'extraction est supérieure à la résistance de la structure.
En clair: si vous ne pouvez pas retirer votre embouchure normalement, allez rendre visite à votre luthier, cela sera au moins une prise de contact pour vos besoins actuels et ultérieurs.
De l’usage des brosses pour écouvillonner la perce de votre instrument.
Il est recommandé de se servir de ces brosses pour éliminer les dépôts de matières organiques à l’intérieur des tubulures. Les indispensables sont : une brosse à grain d’embouchure, une brosse à chambre de piston et un écouvillon-brosse flexible pour les tubes corps et pompes.
Aidez vous pour le brossage, d’eau savonneuse, rincez à l’eau et sécher en soufflant pour expulser les gouttes.
La corrosion des tubes est provoquée de l’intérieur, elle est plus rapide à cause du séjour des dépôts organiques.

De tout ce qui ne sert à rien:
Il existe sous forme de conseils un nombre important de trucs et procédés n’ayant rien à voir avec ce qui est bon pour votre instrument. Il est impossible de dresser une liste complète de ce qui ne faudrait pas faire tant l’imagination est débordante dans ce domaine. A proscrire: le pétrole, le cola, la colle cyanoacrylate, l’alcool, les outils marquant l’instrument, les pinces, les marteaux, l’eau chaude, la vaseline de machine à coudre(sans intérêt), les polisseurs pour les vernis, les polisseurs trop abrasifs pour l’argenterie, les acides dont l’usage doit être réservé aux professionnels etc...
Trucs et plans:
Si votre trompette ou cornet est dépourvue de clé d'eau sur la coulisse mobile de troisième piston, afin de chasser l'eau sans démonter ce système, vous pouvez enlever celle de deuxième et en inclinant l'instrument judicieusement à 90° (0° midi, 90° trois heures) et en relevant le pavillon un minimum, bouche sur le boisseau d'embouchure (avec ou sans embouchure), appuyez sur votre troisième piston, soufflez par le boisseau et chassez l'eau par là, remettez votre coulisse.
Liste conseil certainement incomplète, document en nom propre, bonne musique.

18 commentaires:

  1. Bonjour, merci pour toutes ces informations, je viens de m'acheter une trompette neuve et un kit d'entretien et je me renseigne sur la façon de bien l'entretenir. Je rencontre toutefois une hésitation sur la façon d'appliquer la graisse sur les coulisses, ayant un petit pot de graisse, je ne sais pas comment la mettre sur la coulisse ? Avec les doigts, un pinceau, un coton tige ou autre chose ?
    Par ailleurs à quoi servent les "spitballs" et comment les utiliser ?

    Merci de vos réponses

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Guillaume et meilleurs vœux.
    Pour la graisse utilisez une spatule en bois ou plastique, une tige de bois type cure dent, baguette chinoise, pas de fibre coton ni de métal. Procéder par branche séparée, un point de graisse et l'autre à l'opposé à 180°, positionner la branche au début de son emplacement et répartir la graisse en tournant et enfonçant en même temps sans heurter les corps autours, faire les deux branches successivement et remonter la pompe en butée, essuyer ce qui reste extérieurement.
    Les tiges munies de balles de mousses servent au nettoyage interne, elles agissent comme des brosses, servez vous d'eau savonneuse pour le nettoyage et rincez à l'eau, séchez au chiffon doux l'extérieur, expulsez le reste d'eau en soufflant seulement pour l'intérieur. Il est clair qu'elles vous serviront en priorité à nettoyer le grain de la branche d'embouchure et de la pompe d'accord principal. Prenez votre temps, organisez le nettoyage afin d'éviter scrupuleusement à ne rien faire tomber.
    Cordialement.

    RépondreSupprimer
  3. Un grand merci pour cette explication détaillée ! Meilleurs voeux à vous également !
    Cordialement.

    RépondreSupprimer
  4. je posséde un cornet à piston depuis plus de 40 ans je l'avais prêté à une personne qui devait jouer dans une fanfare malheureusement il m'a été rendu dans un état pitoyable j'aimerai savoir s'il y avait possibilité de le faire réparer quelles seraient les démarches à entreprendre pour un devis merci de votre réponse j'habite dans le Finistère

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Pierron et meilleurs vœux.
    Nous nous situons aux antipodes de la France et j'ai déplacé votre commentaire dans cet article.
    Effectivement le prêt est l'ennemi de l'état de l'instrument, les devis sont généralement gratuits et je vous conseillerai de chercher dans votre région un luthier vent afin de lui présenter ce cornet et effectuer un devis, en lui précisant que vous voulez le récupérer et réfléchir au coût des travaux . C'est à vous de concevoir si les travaux valent la peine et le coût en rapport avec la valeur de l'instrument. Nous sommes trop éloignés pour travailler ensemble, belle région que la Bretagne.
    Cordialement.

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour voila mon problème est que j'ai voulut huiler mes pistons et quant je l'ai ait remit le son n’était plus du tout le même alors est-ce que il y a un ordre pour mettre les piston ou faut t-il les tourner dans un sens expliquer moi tout s'il vous plait.

    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Les pistons sont numérotés de 1 à 3, ainsi que les chambres de piston, le premier piston est du coté de l'embouchure; vérifiez s'il n'y a pas inversion de votre part.
      Vous avez des taquets guides montés sur vos pistons et le problème (s'il n'y a pas inversion de piston) doit venir de là, leurs présences situés à 180° sur le piston ont éventuellement été remontés à l'envers. Sur ces deux guides présents sur chaque taquet, vous avez un des deux guide qui est plus gros que l'autre, c'est celui ci qui se positionne dans la grosse encoche de sa chambre.
      En espérant en rester là pour votre problème, sinon à plus.
      Cordialement.

      Supprimer
  7. Bonjour et merci d'être là pour nos questions et vos réponses !!! Lorsque vous parlez d'eau savonneuse, quel genre de savon peut-on utiliser ? Merci et bien à vous . Laurent .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. LUTHIER VENTS9 mai 2015 à 09:37

      Bonjour Laurent. Eau et liquide vaisselle, eau et concentré lessive a base de savon de Marseille conviennent. Cordialement.

      Supprimer
    2. Super !!! merci beaucoup et bonne continuations . Cordialement. Laurent ;

      Supprimer
  8. Bonjour,
    Je suppose que la justesse d'un instrument cuivre à pistons dépend entre autre de la précision de l'ajustement du diamètre de ses pistons à celui de leur chemise. Si c'est exact, un vieil instrument ayant beaucoup servi sonnera souvent faux. Y a-t-il un moyen pour réajuster un piston à sa chemise ?
    Merci et bien cordialement. François

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pense pas qu'il s'agisse de justesse mais plutôt de timbre. Le "vidage" d'une trompette peut se définir par plusieurs phénomènes. L'encrassement, l'oxydation de la perce, l'état d'hermétisme des soudures, les chocs et enfoncements ainsi que l'usure des ensembles pistons- carters. Ce n'est pas rien qu'un problème de piston, la course en translation ovalise également les carters et cette usure est irrémédiable, elle dépend de la position, de la quantité de jeu et est compensée par l'entretien apporté. Vous avez des huiles de pistons de densités différentes qui suppléent à des usures légères mais le résultat n'est pas magique. En réponse à votre dernière question, pratiquement non. Vous déduirez que sans examen direct et essai, il est impossible d'acheter une trompette sur annonce avec photos sans prendre de risques énormes.
      Cordialement.

      Supprimer
    2. Merci pour cette réponse très complète.
      Bien cordialement. François

      Supprimer
    3. Egalement François et bonne soirée.

      Supprimer
  9. Bonjour j ai un bugle de marque Jupiter je joue de temps en temps
    les pistons restent collés
    que dois je faire pour qu'ils ne collent plus
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Veillez à un meilleur nettoyage interne des résidus de jeu dans les carters ainsi que le choix d'une huile plus judicieux.
      Cordialement.

      Supprimer
  10. Bonjour,
    Le cornet de mon fils c'est oxydé (malgré les précautions prises) et je voulais savoir si il avait une solution pour faire disparaître ses tâches?
    D'avance merci pour votre réponse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est clair et primordial de concevoir que les tours de mains ne s'apprennent pas sur le net!
      Si votre instrument est laiton verni, les oxydations concernent le laiton qui lui se trouve sous la couche de verni et si c'est le cas ?
      Il n'y a pas grand chose à faire, le verni étant déjà détaché du métal ou en cours, votre frottement va le disloquer aux endroits oxydés, afin de limiter la présence de vert de gris, chiffon doux et une goutte de dégrippant pour les parties vertes seulement; si le verni s'est détaché, cherchez à garder la patine naturelle du laiton en la fixant (goutte de dégrippant et séchage) plutôt que de faire briller.

      Si votre cuivre est laiton- argenté, coton à lustrer et une goutte de lustreur argent , nettoyez, changer le coton sans ajouter quoi que ce soit en poursuivant l'avivage.
      Je vous préciserais que mes conseils concernant un instrument inconnu et anonyme sont sans garantie de votre intervention.

      Supprimer

Tout commentaire est consulté au préalable dans un esprit de modération et de concertation, voici la marche à suivre:

1)Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous.
2)En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL.
3)Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom.
4)Cliquer sur Publier commentaire.
5)Tout commentaire portant votre intitulé courriel sera supprimé et sera poursuivi en message privé.
LUTHIER VENTS vous Remercie.