mercredi 6 mars 2019


Gandilhon Guillaume, Jean Baptiste; Gandilhon Louis; Gandilhon Charles, Auguste.

Source Ebay, pseudo atdr37, mes remerciements.

Langwill :
WWI-BI fl Paris 1878-1911.
1878 established by M.G. Gandilhon , who from 1867 had been foreman to Gautrot ; 1881 reported a workforce of seven ; from 1895-1911 as Gandilhon fils.
Address : 1885 : rue Oberkampf ; 1895-1911 : « Gandilhon fils », rue Neuve Popincourt 11.

Guillaume Jean Baptiste Gandilhon est né le 10 mars 1822 à Allanche dans le Cantal. 

Archives de Paris reconstituées :
1854-Gandilhon avant Voyant alexandrine née le 5 mai 1854, légitimation le 5 janvier 1856- ardt. ancien 9.
1856- Gandilhon Charles Auguste né le 26 mai 1856 dans l'ardt. ancien 9.
1857- Gandilhon Louis né le 25 octobre 1857 dans l'ardt. Ancien 9.

Archives de Paris 4 ème ardt. :
Du mardi 8 octobre 1861...acte de naissance de Francine Léontine...au domicile de ses père et mère, rue Saint Antoine n°139, fille de Guillaume Gandilhon, facteur d'instruments de musique et de Rosalie Alexandrine Voyant, son épouse, polisseuse, 31 ans...en présence de Louis Gandilhon, âgé de 41 ans, facteur d'instruments de musique, domicilié à la dite maison, oncle de l'enfant...
Note : décédée le 11 avril 1866, même maison.

Archives de Paris 4 ème ardt. :
Du dimanche 1 décembre 1867...acte de naissance de Eugénie Marie Léontine , née hier...au domicile de ses père et mère rue Faubourg Saint Antoine 139, fille de Guillaume Gandilhon facteur d'instruments de musique, âgé de 45 ans et de Rosalie Alexandrine Voyant, son épouse âgée de 37 ans, polisseuse... en présence de Louis Gandilhon, ferblantier, âgé de 47 ans, même domicile, oncle de l'enfant...
Note : Eugénie Marie Léontine décédée le 19 septembre 1870, même maison, Rosalie Voyant, son épouse est polisseuse...

Exposition universelle de Paris 1867 :
Instruments à vent en cuivre et instruments à percussion :
Coopérateurs récompensés : MB Gandilhon G. Chez Gautrot aîné à Paris.
Exposition universelle de Paris 1878 :
Instruments à vent en cuivre et instruments à percussion.
Collaborateurs récompensés.
mh Gandilhon chef d'atelier Maison Gautrot aîné, Durand & Cie.

Annuaire général de la musique :
1888 : Fabricants d'instruments de musique en cuivre et instruments de musique en bois: Gandilhon rue Oberkampf, 87.

Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical :
1893 : Piano : Melle M. Gandilhon rue Oberkampf, 93.
1894-1910 : Piano : Melle M. Gandilhon rue Neuve Popincourt, 11.

Musique adresses 1913 :
Gandilhon, 11, rue Neuve Popincourt (XIè).- Réparations d'instruments en cuivre. Mét. Parmentier.

Annuaire du commerce Didot-Bottin :
1914 :Gandilhon fils, instruments de musique en cuivre, r. Neuve-Popincourt, 11. (XI è). 


Acte de décès de Guillaume Gandilhon dans le XIème à Paris :
L'an 1892, le 9 septembre...acte de décès de Guillaume Gandilhon, âgé de 70 ans, fabricant né à Allanche (Cantal) décédé en son domicile rue neuve Popincourt 11...fils de feu Jacques Gandilhon et Anne Lapyonne son épouse veuf de Rosalie Alexandrine Voyant ...déclaration de Charles Gandilhon, âgé de 36 ans, facteur d'instruments de musique demeurant rue Oberkampf n°143 fils du défunt et de Léon Voyant, âgé de 50 ans, mécanicien, demeurant rue de Ménilmontant 187, beau frère du défunt.
Note: 1892-36=1856, ce qui correspondrait à la naissance de Charles Auguste observée sur les archives reconstituées.

Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers : Firmin Didot et Bottin réunis :
1880: Grandillon, fabr. d'instruments de musique en cuivre et bois, 87, rue Oberkampf (absent à ce nom et cette adresse en 1879). 
1882- 1891 : rue Oberkampf, 87. Gandilhon fabr. Instruments de musique en bois et cuivre.
1892- 1907 : Gandilhon fils, rue Neuve Popincourt, 11.
1907 : Gandilhon fils, instruments de musique en cuivre.

Pierre Constant 1893 :
Chef d’atelier de Gautrot en 1867-78, M. G. Gandilhon (*) s’est établi depuis, et continue à fabriquer sans chercher à innover.
Note : décédé en 1892 !

Décès de Gandilhon Louis, frère de Gandilhon Guillaume le 14 novembre 1873 à Paris dans le 4 ème ardt. :
Décès de Louis gandilhon, âgé de 53 ans, ferblantier né à Allanche (Cantal)...sur la déclaration de Guillaume Gandilhon, âgé de 51 ans, facteur d'instruments de musique, demeurant rue Amelot, n°82 frère du défunt...

Acte de décès de Alexandrine Gandilhon dans le XI ème à Paris :
L'an 1888 le 4 octobre...acte de décès de Alexandrine Voyant, âgée de 59 ans sans profession, née à Belleville (Seine), décédée en son domicile, rue Oberkampf, 99, hier soir...Epouse de Baptiste Guillaume Gandilhon, âgé de 66 ans, fabricant d'instruments de musique...sur la déclaration de Louis Gandilhon, âgé de 30 ans, facteur d'instruments de musique, demeurant rue des Boulets, 84, fils du défunt

Acte de décès de Louis Gandillon dans le XI ème à Paris :
Le 22 octobre 1917...est décédé en son domicile, impasse du Moulin Joly, 3, Louis Gandillon, né à Paris le 25 octobre 1857, ouvrier en instruments de musique, fils de guillaume Gandillon et de Alexandrine Rosalie Voyant, époux décédés, veuf de Victorine Félicie Yvray...
Note : le père et fils sont inscrits avec cette orthographe.

Les sources généalogiques sont tirées des archives de Paris, les annuaires de Gallica...







Source Ebay, pseudo atdr37, mes remerciements.


mardi 19 février 2019


Exposition d'instruments de musique à Seborga.




La principauté de Seborga se situe au dessus de la ville balnéaire de Bordighera, en Ligurie prés de la frontière franco-italienne. Le village occupe les hauteurs d'un pays embaumant les parfums de genets blancs et mimosas cernés d'oliviers, à l'horizon la Méditerranée. 

Nous n'avons pas rencontré de bar pour prendre un café, il s'agit plutôt d'un bourg calme, animé l'été, nous étions en février. Sur simple demande en mairie, une personne s'est déplacée pour permettre la visite, elle fut gratuite; située sous la mairie, une exposition d'instruments de musique. L'accueil et l'ouverture fut chaleureuse.

Je ne vous cacherais pas l'envie de prendre en main tout ce qui était présenté derrière les vitrines, le nombre de références est conséquent, il s'agit d'une exposition de curiosités anciennes. 

Une grosse collection de cuivres est disposée autour de quelques bois, de la lutherie corde, des phonographes nombreux de tous types environnés d'accessoires, des accordéons, des instruments ethniques mais pas de guitares électriques ni de percussions modernes.

Je vous invite à découvrir cette collection vivante, le nombre d'instruments et d'appareils complétera cette visite dont voici quelques exemples.  











Deux exemplaires de violons de Stroh, ingénieur autrichien vivant à Londres, brevet déposé en 1899 et accepté en 1900. 
Violons à double et simple pavillons (fond exposizione di strumenti musicali di Seborga).







Melophone et détail des mécaniques. 
(fond exposizione di strumenti musicali di Seborga).
 
Le Professeur de musique ou l'enseignement de cet art mis à la portée de chacun 1857 : source Gallica.
DU MÉLOPHONE.
Un homme, fort peu versé dans l'art musical, un ancien horloger du nom de Leclerc, est l'heureux inventeur du 
MÉLOPHONE, dont le principe mécanique est encore celui des anches métalliques mises en vibration par un courant d'air.
Ainsi qu'il est arrivé si souvent, ce n'est pas l'auteur qui a recueilli le meilleur fruit de ses travaux et de ses longues recherches. Au contraire, ruiné par les nombreux essais qui l'ont amené, après bien des années, au résultat dont nous jouissons aujourd'hui, il lui a fallu vendre et l'invention et le droit de la rendre lucrative par la fabrication. Que du moins son nom ne soit pas oublié (A).
La forme du 
mélophone a quelque ressemblance avec la guitare, mais dans de plus grandes proportions,  outre que le milieu de la table supérieure est en saillie. Cette partie reçoit intérieurement les anches aux lames d'acier, les soupapes et leurs fils métalliques, correspondant aux touches qui les font mouvoir. La partie inférieure renferme le sommier et le soufflet double, ou à vent continu.
L'exécutant, assis, appuie le bas de l'instrument sur le genou ; la main gauche et le pouce soutiennent le haut du manche, et les quatre doigts pressent les clavettes ou touches qui lèvent les soupapes et font parler les sons. Enfin, la main droite gouverne la soufflerie, au moyen de deux baguettes ou tringles réunies à leur base, qui sortent du corps de l'instrument, et auxquelles on donne le mouvement de va-et-vient comme à un archet.


 

De haut en bas et de gauche à droite.
(fond exposizione di strumenti musicali di Seborga).
Légende des instruments:
1) Cornet à piston: Riboni & Benicchio Milan circa 1890.
2) Cornet à piston: Romeo Orsi Milan circa 1885.
3) Cornet à pistons: Agostino Rampone Milan circa 1890.
Note: je me suis posé la question pour le 3), ne serait ce 
pas un petit bugle en mi b ?


De nombreuses décorations de vitrines, ce 
phonographe dont les disques de chocolat sont à croquer.
(fond exposizione di strumenti musicali di Seborga).


(fond exposizione di strumenti musicali di Seborga).
Trombone 6 pistons Mahillon, saxophone soprano Orsi...


Bonne visite, collection FOGLIARINO.

dimanche 17 février 2019

Deslaurier- Avallon- Blois- Paris

Trois générations de luthiers prestigieux sont présentées dans cet article, les Deslaurier ainsi qu'une approche sur la succession du fond Paul Deslaurier..
Le sujet est évoqué par ailleurs, sur des forums, sous formes de bribes de recherches, sans informations pour la plupart. Le fond de Paul est ancien et je n'ai pas poursuivi sur l'origine du fond Firmin Colas (*).
Un lien sur une trompette revendue par Paul Deslaurier:
http://www.trumpetmaster.com/threads/info-about-a-trumpet.88949/


Remerciements à Tom, stencil 
Dolnet-Paul Deslaurier M70.


Louis Alexandre Deslaurier :
Né le 11 Décembre 1840 – Avallon, Yonne.
Décédé le 12 Octobre 1911 - Avallon, Yonne, âgé de 70 ans.
Facteur de pianos
Marié à Avallon le 16 juillet 1867 à Marie Emélie ROUSSEAU 1846-1912..

Émile Joseph Alexandre Deslaurier :
Né le 19 Mai 1868 - Avallon, Yonne.
Décédé le 5 Juillet 1941 - Paris, 75015, âgé de 73 ans, retraité, décédé au 78 rue de la Convention, domicilié au 9 bis rue des Petites Écuries.
Luthier
Marié à Blois le 12 février 1895 à Isabelle Marie DELAHAYE 1873-1968.
Etats de service :
Luthier en 1888 et résidant à Avallon.
Service du 13 novembre 1889 au 1 novembre 1892.
Soldat musicien le 26 septembre 1890.
Localités successives habitées :
25 mai 1894, Blois, 30 rue des Orfèvres.
14 avril 1915, Paris (10è) cour Petites Écuries, 9 bis. (Présent dans le Didot Bottin de 1914 à cette adresse, ainsi qu'en 1908 lors de la naissance de son deuxième fils).
Acte de mariage : source archives de Saône et Loire.
Émile Joseph Alexandre Deslaurier, facteur de pianos, domicilié à Blois...fils de Louis Alexandre Deslaurier, facteur de pianos...

Paul Émile Edmond Deslaurier :
Né le 12 Août 1902 - Nîmes, Gard.
Décédé le 23 Mai 1981 - Paris, 75004, âgé de 78 ans, retraité, décédé 1 place du parvis, domicilié à Paris, 54 rue de l’Église.
Fabricant d'instruments de musique.
Marié 1 Juin 1929 à Paris 3è à Suzanne Françoise Gabrielle VIMONT 1910.

Acte de mariage de Paul Émile Edmond Deslaurier : source archives de Paris.
Le 1 er juin 1929...Paul Émile Edmond Deslaurier, fabricant de tambours, né à Nîmes (Gard), le 12 août 1902, 26 ans...domicilié à Paris, 9 bis cour des Petites Écuries fils de Émile Joseph Alexandre Deslaurier facteur d'instruments de musique...9 bis cour des Petites Écuries... et Suzanne Françoise Gabrielle Vimont, sans profession, née à Paris 3 ème ardt le 8 avril 1910...domiciliée à Paris, 25 rue Michel le Comte...fille de Marin Jules Auguste Vimont, quincaillier domicilié 25 rue Michel le Comte... En présence de Emmanuel Gaudet, facteur d'instruments de musique, 2 cour des Petites Ecuries...

Pierre Louis Alexandre Deslaurier :
Né le 17 Mars1908 - Paris, 75010, Paris. Au 9 bis cour des Petites Écuries. Le père était luthier, âgé de 39 ans.
Décédé 24 Août 1979 - Paris, 75015, âgé de:71 ans.
Musicien – Commerçant.
Marié le 10 Octobre1929, Vanves, 92170, Hauts-de-Seine à Gilberte Augustine Irma Cécile BÜHLER 1908-2001.

Musique adresses 1913 :
Deslauriers, 9 bis passage des Petites Ecuries (Xè)- Réparations d'instruments bois et cuivres.- Fabr. de fantaisies à musique- Fond en 1903-(Succ. à Château -Thierry.).
Musique adresses 1921 :
Deslauriers, 9 bis passage des Petites Ecuries (Xè)- Réparations d'instruments et de pianos pneumatiques.- Fond en 1903- métro Château d'Eau.
Musique adresses 1929 :
Deslauriers, 9 bis cour des Petites Ecuries (Xè)- Réparations d'instruments anciens.- Fonds en 1903.

La Fédération agricole de l'Yonne : organe bi-mensuel ["ou" organe tri-mensuel] de la Fédération des associations agricoles, de l'Union des syndicats professionnels agricoles, de l'Union départementale des sociétés d'assurance mutuelle contre la mortalité du bétail...  
1905-12-01. Source Gallica.
Deslaurier père, à Avallon, une médaille d'argent, petit 
module, pour cordier harmonique. 
Deslaurier Émile, une médaille d'argent, petit module, 
pour son exposition de graphophones. 


Annuaire OGM de 1956:
Deslaurier P, 25 rue Michel-le-Comte- Paris (IIIè) ;

Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical : source Gallica.
1903-1910: Robin, 25, rue Michel-le-Comte. Caisses à tambour.
1905: Robin fils, 25, rue Michel-le-Comte. Caisses à tambour.
1895-1910 : Avallon, Yonne : Deslaurier, ruelle ou rue du tripot ; Instruments de musique.
1907-1910 : Deslauriers (E.) 9, pass. De l'Industrie- Instruments à vent en bois.

Acte de décès de Jean Baptiste Robin le 8 mars 1909 à Paris 3è : sources archives de Paris.
...Jean Baptiste Robin, négociant, né à Chateauvieux (doubs), le 11 mai 1845 décédé au domicile conjugal, rue Michel le Comte, 25...

Acte de mariage de Véran Étienne Talma le 16 septembre 1911 à Paris 3è :
...comptable, domicilié à Paris, rue du Rendez Vous, 66...

Acte de décès de Louis Marcel Talma le 6 avril 1918, transcription du 3ème ardt :
...mort pour la France...né le 22 mai 1894 à Paris, troisième arrondissement, domicilié en dernier lieu, rue Michel le Comte, 25...fils de Véran Étienne...

Acte de décès de Véran Étienne Talma le 30 novembre 1921 à Paris 3è :
...est décédé en son domicile rue Michel le Comte, 25, Véran Etienne Talma, né à Chaudenay (Saône et Loire) le 29 décembre 1862, fabricant de tambour... sur la déclaration de Edmond Martin, 26 ans, chaudronnier, rue Michel le Comte, 25, gendre du défunt...et de Narcisse Martin, 24 ans, luthier, allée Andréa, 38 à Bondy (Seine)...
Note : né le 26 décembre 1862 sur acte de mariage.

Acte de décès de Marie Claude Françoise Maire à Paris 3è :
Dans la nuit du dix huit au dix neuf juillet 1927, à une heure indéterminée, est décédée en son domicile, 25 rue Michel le Comte, Marie Claude Françoise Maire, née à Besançon (Doubs) le 30 mai 1860, industrielle...veuve en première noce de Jean Baptiste robin, et en deuxième noce de Véran Etienne Talma...

Musique adresses 1922 :
Talma E., succ. De Robin, 25 rue Michel-le-Comte (3è).- Fabrication de tambours et accessoires.- Fonds en 1830.- Mét. Arts et Métiers.
Musique adresses 1929 :
Deslaurier Paul : successeur de Talma 25 rue Michel le Comte (3è).

Archives commerciales de la France : 
du 9 mars 1928.
Vendeur : Talma (Vve) (Héritiers)- Acheteur : Deslaurier- Domicile élu pour les opositions : Me Tansard, notaire, 65, Turbigo. Fonds vendu : Fabricant instruments musique, 25, Michel- le- Comte.
Du 16 juillet 1890.
Répartitions de faillites et de liquidations.
Faillis: Robert (fils) (Eug.)- Fab. de caisses-tambour-R. Michel le-Comte,25- Syndic: Châle- Sommes: 627.

Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers : Firmin Didot et Bottin réunis :
1874-1886 : Colas (Robert successeur), caisses à tambour, Michel le Comte,25.
Colas, doreur sur métaux, Michel le Comte,25.
1887-1888 : Colas (Robert fils et Tassart successeurs), caisses à tambour, Michel le Comte,25.
1890 : Colas (Robert fils successeur), caisses à tambour, Michel le Comte,25.
1893 : Colas (Robin successeur), caisses à tambour, Michel le Comte,25.
1900 : Robin, fabr. de caisses à tambour, r. Michel-le- Comte, 25.  

Annuaire almanach du commerce 1880, 
 Médaille de Bronze en 1878, Robert J.


Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers : Firmin Didot et Bottin réunis :
1862 : Colas, Petit-Carreau, 7, (Voyez Caisses tambour.) 
1863 : Colas, caisses à tambour, Michel le Comte,25.
1864 : Colas (Robert successeur), fabr. caisses à tambour, Michel le Comte,25.


Remerciements à Tom, n°86081 M70.

Photo Tom.

Photo Tom.
(*)Je reviendrais vers vous pour publier mes notes sur M. Colas.