lundi 15 juin 2020

DESIDERA Léonildo et fils. Partie 2.

Vu sur forum:
S.A.I.M.A. Castelnuovo Scrivia (1925-1932), (Anonymous Society Musical Instruments) Founded in 1925 by former workers of Rampone, including Mario Gilardi and after Alfonso Rampone and Aldo De Bernardi, and active until 1934, when the shareholders' meeting decided to put it into liquidation. He was declared bankrupt in 1937 and the failure revoked in 1938. Alfonso, one of the liquidators of the company, buys part of the machinery to start a production of only saxophones branded with his name. The company produced instruments Woodwind and later brass. (Francesco Carreras) .

Saxophone Manufacture in Italy: A Short Survey Author(s): Emanuele Raganato Source: The Galpin Society Journal, Vol. 58 (May, 2005), pp. 58-65 :
In Verona, the old instrument-making tradition represented by Leonildo Desidera had been interrupted. However, it was revived later by one of the three De Bernardi brothers, who were craftsmen from Quarna. Signor De Bernardi was known as an excellent manufacturer of woodwind instruments, but he wisely kept the name of old factory.  

Identification d'un saxophone estampillé De Bernardi, actif à Vérone en Italie et présentant des détails de facture des établissements Desidera & Figli.

Le premier texte en anglais ci-dessus mentionne Aldo de Bernardi comme luthier.

Le deuxième énonce pour successeur de Desidera, l'un des trois frères De Bernardi. 

Les De Bernardi sont aussi une famille de marchands ayant exercés à Gènes et revendeurs entre autres d'instruments des établissements Orsi et je n'ai rien trouvé concernant un lien de parenté avec cette recherche.



 Source Ebay, pseudo cosmicucollectives ténor 
De Bernardi Verona, mes remerciements.


Source Ebay, pseudo cosmicucollectives ténor 
De Bernardi Verona, mes remerciements.


 Source Ebay, pseudo cosmicucollectives 
ténor De Bernardi Verona, 
mes remerciements.


Source Ebay, pseudo cosmicucollectives 
ténor De Bernardi Verona, 
mes remerciements.

J'ai collecté aussi des publicités parues dans Musica e dischi parues entre mars 1946 et Juin 1949 (publicité parue sur article précédent):


Source Musica e dischi n°6, 
de mars, avril et mai 1946. 
Les gardes sont en fil et les 
graves sont à droite du pavillon.


Source Musica e dischi n°8, août 1946 et 
n°13 février-mars 1947.


Source Musica e dischi n°15, mai, juin 1947.


Source Ebay pseudo tuttofumettoparma, 
carte publicitaire d'octobre 1933. Pour la batterie vintage.


Source Mercatino musicale camilo 46, sigle Desidera, 
inscrit Conestich Excelsior ténor n°558. Grazie.


Source Mercatino musicale camilo 46, sigle Desidera, 
inscrit Conestich Excelsior ténor n°558. Grazie.


 Source Mercatino musicale, pseudo The Mouthpiece 
Sound Desidera alto. Grazie.


 Source Mercatino musicale, pseudo The Mouthpiece 
Sound Desidera alto. Grazie.


Source Mercatino musicale, pseudo
 camilo 46 Desidera, modèle 
Henghel Gualdi ténor n°2719. Grazie.


Source Mercatino musicale, pseudo
 camilo 46 Desidera, modèle 
Henghel Gualdi ténor n°2719. Grazie.

dimanche 10 mai 2020


Gibert Etienne, Gibert Marius, Etienne 

Photo Emma, mes remerciements.

Gibert Etienne père était chef d'orchestre, professeur au conservatoire de Saint Etienne.
Visiblement par suite de son décès en 1901, sa veuve pris la direction du magasin.
Leurs fils, Marius, Etienne âgé de 32 ans en 1901 était aussi professeur de musique (piano) et était domicilié à l'adresse du magasin. Ce fils était vivant en 1924. Sa veuve Joséphine Grenet est décédée autour du 19 novembre 1913, elle était encore à 73 ans, âge de son décès, marchande de musique.

Annuaire musical et orphéonique: 1875.
Lyon: professeurs et musiciens.
Gibert (E), clar.

Annuaire général de la musique: 1888.
Saint Etienne. 
Instruments:
Gibert place Saint Louis 2.  
Marchands de musique.
Gibert place Saint Louis 1.

Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical:
1893: Marchands de musique et revendeurs.
Gibert, place Gambetta, 3.
Note: entre 1897 et 1898, le magasin passe du 3 au 1.

Acte de décès de Gibert Etienne :

L'an 1901 le 20 mai...de la ville de Saint Etienne (Loire), sont comparus, Marius Gibert, âgé de 32 ans, professeur de musique, place Gambetta, 1...ont déclaré que Etienne Gibert âgé de 59 ans, professeur de musique, officier d'académie, place Gambetta, 1, né à Carcassonne (Aude) époux de Josephine Grenet, sans profession et père du premier déclarant...

Loire dictionnaire et album...Source Gallica.

Mémorial de la Loire et de la 
Haute Loire du 21 mai 1901.



Musique adresses 1913:
Saint Etienne- Gibert, Mme, 1, place Gambetta.- Musique et Instruments.



Mémorial de la Loire et de la 
Haute Loire du 14 février 1904.


Musique adresses 1921 et 1922:
Saint Etienne- Gibert, 1, place Gambetta.- Musique et Instruments.

N’apparaît pas sur celui de 1929 ?

Mémorial de Haute Loire du 16 décembre 1923:
M. Marius, Etienne Gibert, professeur de musique demeurant 
à Saint Etienne, rue Antonin Roule...

Notes pour Marius: source Le Stephanois du 25 juillet 1891, deuxième prix en 1889 au conservatoire de Lyon et un premier prix de clarinette en 1891 dans ce conservatoire.


Le Stephanois du 29 aout 1903.



Photos Emma, mes remerciements.

Il faut discerner deux sortes d'estampilles rencontrées à partir de cette période:
1)PELISSON, GUINOT, BLANCHON & Cie.
2)PELISSON, GUINOT & BLANCHON.
La première de 1901 à entre 1909 et 1912, la deuxième après. Je n'ai pas rencontré pour l'instant d'estampille Blanchon et Cie.
1909 pour Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical de 1910.
1912 pour Musique adresses  de 1913.

L'estampille de ce cornet est Pélisson, Guinot, Blanchon & Cie, cela correspond à la succession de Mme Gibert, des détails vont dans ce sens, les chapeaux bas de pistons avec queues, la forme de crochet petit doigt main droite, l'entre deux de la pompe d'accord principal, comparez cet entre deux avec celui ci-dessous.


Drouot estimations Pélisson frères 
et Cie Lyon-Paris E. Gibert 
fournisseur du conservatoire 
St Etienne, mes remerciements.

Gohin Jean Frédéric


Source Trompe-occasion.com, 
tous mes remerciements.

Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers : Firmin Didot et Bottin réunis : source Gallica.
1860 : Gohin, fabr. d'instruments de musique en cuivre, Faub.-St-Martin, 71.
1870-1871-1872 : Gohin, boul. Ornano, 12.

Annuaire spécial des artistes musiciens par Mme J de B; Première année 1863 :
Gohin, faubourg Saint-Martin, 71.

Almanach des 40,000 adresses des fabricants de Paris et du département :
contenant les noms et domiciles des principaux fabricants... / par A. Cambon 1868:
Gohin, Poissonniers, 14. 

Almanach des 40,000 adresses des fabricants de Paris et du département : 
contenant les noms et domiciles des principaux fabricants... / par A. Cambon 1873:
Gohin, Poissonniers, 14. 

Annuaire musical 1875:
Gohin, 85, r. Myrrha.

Annuaire musical et orphéonique de France 1876: source Archives.org.
INSTRUMENTS DE MUSIQUE A VENT.
Gohin, 92, b. Rochechouart.

Annuaire général de la musique et des sociétés chorales et instrumentales de France...1888 :
Gohin, boulevard Rochechouart, 92.

Acte de décès de jean Frédéric Gohin décédé le 8 juin 1879 à Paris 18 ème ardt : âgé de 56 ans. Archives de Paris.
Du 9 juin 1879...Jean Frédéric Gohin, facteur d'instruments de musique, né à Paris, décédé hier à onze heures en son domicile, rue Rochechouart 92, marié à Louise Catherine Brion, san profession, âgée de 55 ans, même demeure, fils de Pierre François Gohin et de Marie Denise Leconteur son épouse tous deux décédés...

Mariage 26/01/1850: source Geneanet.
GOHIN Jean Frédéric & BRION Louise Catherine Saint-Laurent - Paris (Paris, France)Notes : Acte 3 - Acte de mariage.
Ardt ancien 5. (source archives reconstituées).


Source: Le Droit du 8 avril 1850. M. Frédéric
Gohin demeurait au 210 rue Saint Jacques en 1850.


Vu sur archives de Paris reconstituées :
Naissance de Jean Frédéric Gohin le 26 janvier 1823.

Vu sur le net :
Vends trompe de chasse Gohin 2 ème partie 19 ème siècle, testée par professeur Tellier à cette époque, semi-légère, chaudronnée, état d'usage, testée récemment; fabriquée par Gohin, artisan régional; disponible région île de France.   

Vu sur Trompe-occasion.com :
Trompe de chasse dite maricourt de Gohin (1865-1870) rare et en parfait état. Très légère 610 grammes. Branche d'embouchure et tenons en maillechort. Agréable à sonner.

Exposition universelle de Paris 1867 : source Iremus.
mh Gohin F. Rue des Poissonniers, 14 Paris Instruments en cuivre .

Agenda musical : contenant les noms et demeures de tous les artistes et commerçans en musique / par Planque,... 1837 :
Tellier, trompe de chasse et cornet, rue la Tour des Dames .

Vu sur divers :
N. Tellier né en 1787 dans les Ardennes était élève de Leroux et lui succéda comme professeur au conservatoire de Paris.


Source Trompe-occasion.com, tous mes remerciements.


Hotel des vente rue Rossini, 6 à Paris :
Vente du 11 février 1884 : source La Loi.
Rue Rochechouart, 92.
Bureau, étaux, enclume, etc,
Vente du 12 juillet 1884 : source La Loi.
Rue Rochechouart, 92.
Bascule, meule, cuvettes, étaux, etc,
Vente du 13 juillet 1884 : source La Loi.
Rue Rochechouart, 92.
Quatre tours, cinq étaux, une forge, etc,
Bascule, meule, cuvettes, étaux, etc,
Vente du 6 août 1884 : source Le Droit.
Rue Rochechouart, 92.
Consistant en établis, forges, étaux, tours, etc,

Ventes jusqu'à novembre 1884, puis de nouveau en 1887.

samedi 21 mars 2020

 Eugène Louis Quinard

Eugène Louis Quinard est né le 7 mars 1855 à Paris dans le 19 ème arrondissement et marié le 29 octobre 1881 à Paris, même arrondissement.

Source Ebay, pseudo berl47, bugle Quinard fecit, 
mes remerciements.

Source Ebay, pseudo berl47, bugle Quinard fecit, 
Longueur : 44 cm / Diamètre pavillon :15,5 cm.  

 Source Ebay, pseudo berl47, bugle Quinard fecit.



Acte de mariage de Eugène Louis Quinard: archives de Paris.
Eugène Louis Quinard né à Paris le 7 mars 1855, ouvrier en instruments de musique, domicilié à Paris rue de Belleville 51, fils majeur de père non dénommé et de Léontine Quinard...et de Joséphine Augustine Gambier, née à Paris le 29 juin 1858, fleuriste...

Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical: source Gallica.
1893- Suisse Genève : Industrie et commerce. Instruments de musique : Bernay et Quinard, Cité, 24.
1894- Suisse Genève : Industrie et commerce. Instruments de musique : Bernay et Quinard, boul. Du Théâtre, 9.
1896- Annecy : Marchand de musique et instruments. Quinard, rue Vaugelas.


Source L'Indicateur de la Savoie du 28 juillet 1894.

Recensement au 32 rue Vaugelas à Annecy en 1896 : archives de Haute Savoie.
Quinard Eugène Louis 41 ans français facteur d'instruments de musique chef.
Gambier Joséphine Augustine 38 ans française épouse.
Quinard Clémentine 13 ans fille.
Pahud Charles Antoine 31 ans Suisse apprenti polisseur.



Source L'Indicateur de la Savoie du 12 décembre 
1896 et parue jus qu' au 13 mars 1897.

L'Indicateur de la Savoie: source Retronews.
Le 14 mai 1898 : Décès.
— Samedi matin, notre ville était péniblement surprise en apprenant la mort
presque subite de M. Quinard, fabricant d'instruments de musique,...



Acte de décès de Eugène Louis Quinard: archives de Haute Savoie.
L'an 1898...ont comparu...Pahud Charles luthier âgé de 33 ans domicilié en cette ville...lesquels nous ont déclaré que leur voisin Quinard Eugène Louis fabricant d'instruments de musique né à Paris le 7 mars 1855 et domicilié à Annecy rue Vaugelas, 34, maison Dénarié époux de Gambier Joséphine Augustine, sans profession, âgé de 43 ans...est décédé en cette ville dans son domicile le six mai courant...

Source Gallica. Annuaire des artistes et de 
l'enseignement dramatique et musical 1903.

Source L'Indicateur de la Savoie du 9 février 1907.

Musique adresses 1913 : source J.L. Matté.
Dijon : Quinard Vve, E., 26, rue Charrue.-Musique et instruments.- Fonds en 1883.
Annecy : Gentil J., 32, rue Vaugelas.- Musique et instruments.

Musique adresses 1921 : source idem.
Dijon : Lamoure, E., 26, rue Charrue.-Musique et instruments.- Fonds en 1883.

Source Ebay, pseudo berl47, bugle Quinard fecit, 
mes remerciements.

Source Ebay, pseudo berl47, bugle Quinard fecit, 
mes remerciements.

Piste (information à poursuivre et non confirmée): lors de l'exposition de Londres en 1862, la liste des délégués comportait un Quinard chez Drouelle, il est clair que né en 1855, Eugène n'était pas en age d'être apprenti ?