mardi 21 janvier 2020

Louis Sauveur Roustagnenq
Toulon(01/01/1732-21/09/1807)

Signature de Louis Sauveur. Source archives du Var.

Tous les actes et documents suivants sont sourcés sur les archives du Var:

Acte de naissance de Roustagnenq Louis Sauveur: 7E144/58 page 1.
Louis Sauveur Roustanier fils naturel et légitime de Jean et de Magdeleine Pousquiere né le premier a esté batisé le second janvier 1732...le père a dit ne scavoir escrire...

Acte de décès de Roustagnenq Louis Sauveur le 21 septembre 1807 :
Mairie de Toulon...Du 21 septembre 1807...acte de décès de Louis Sauveur Roustagnenq...profession de luthier âgé de 73 ans né à Toulon...domicilié à rue Jeu de Pomme n°15.
Fils de feu Jean et de feue Magdeleine Pourquier, veuf de Anne Fravegue et époux de Catherine Gueiroard native de Toulon âgée de 60 ans...
Note : rue Jeu de Paume n°15, 1 er étage.
Naissance circa 1734 selon acte de décès, l'age de 73 ans est faux, il s'agirait de 75 ans.

Acte de décès de Catherine Gueiroard :
Décédée le 2 mai 1831...âgée de 83 ans, née à Toulon...domiciliée rue des Pomets n°38, fille de feu Thomas Gueiroard et feue Magdeleine Arnaud et veuve de Louis Sauveur Roustagnenq en son vivant luthier...et par sieur Thomas Gueiroard, âgé de 75 ans profession lieutenant de vaisseau en retraite...
Note Thomas Gueiroard père était charpentier. Le fils, Thomas est né en 1756, le 17 mars, source paroisse Saint Louis à Toulon.

Vu par ailleurs :
1)Beautiful 5 keys boxwood Bb clarinet made during the French Revolution in 1790 by Louis Sauveur Roustagnenq (1732-1807) in Toulon, Provence, France.
2)Flûte Roustagnenq en quatre parties dont patte de mi b, avec corps de rechange se trouvant au palais Lascaris à Nice.
3)Hautbois Roustagnenq (collection Bruno Kampmann).
4)Basson Roustagnenq (collection Denis Watel).

Transcriptions hypothécaires, conservation de Toulon, volume 48, n°98 :
Du neuf novembre 1808...sont comparus en leurs personnes le sieur Thomas Gairoard lieutenant des vaisseaux de sa majesté impériale et royale et la dame Catherine Gairoard veuve du sieur Louis Sauveur Roustagnenq vivant luthier, frère et sœur tous les deux natifs de Toulon...ont vendu...une Maison...rue du jeu de Paume n°15...le troisième lot, composé du premier étage...à la dame Catherine Gairoard veuve Roustagnenq...le quatrième lot composé du second étage revenant par héritage aux frère et sœur vivants...le sieur Thomas Gairoard un des vendeurs était uni par le mariage avec la dame Victoire Geneviève Raymonde Roustagnenq de cette ville décédée il y a environ deux ans...
Note : le 4 ème lot appartenait à César Thomas né le 25 février 1754 à Toulon, même paroisse.

Acte de mariage de Louis Sauveur Roustagnenq :
L'an 1751, le 26 octobre...entre Louis Roustagnenq tourneur fils mineur de Jean Roustagnenq marchand Régatier...et magdelaine Rippert fille mineure de Joseph Rippert Maître Tonnelier...et Jacques Brun tourneur de cette paroisse...
Note: Magdelaine Rippert est décédée le 17 septembre 1756 à l'âge de 20 ans. Mariée à l'âge de 15 ans.

Acte de mariage de Louis Sauveur Roustagnenq :
L'an 1756 et le 23 novembre...Louis Sauveur Roustagnenq tabletier fils majeur de Jean et de feue Magdelaine Pourquier veuf de Magdelaine Rippert...et Delle Anne Fravegue... témoin...André Boûllet orfèvre...

Vu sur acte de naissance en date du 16 décembre 1757 :
... naissance de Margueritte Victoire Barbaroux née hier sur cette paroisse(le 15) fille de Pierre Barbarroux fiffre de marine...le parrain a été Sr Louis Roustagnenq tourneur et la marraine Delle Margueritte Fravegue...(signé Roustagnenq en bas d'acte).

Acte de naissance d'Esprit Alexis Roustagnen :
...fils légitime de Sieur Louis Roustagnen, luthier et de demoiselle Anne Fabregue est né et acté le premier juin 1762...

Acte de naissance de Jean Baptiste André Roustagnenq :
Jean Baptiste André Roustagnenq fils légitime de Louis, tourneur et d'Anne Fravegue sa femme est né le 27 et baptisé le 28 septembre 1763...

Acte de décès de Félix Roustagneq :
Félix Roustagneq fils de Louis et d'Anne Fravegue, âgé de 18 mois est mort le 3 octobre 1763...
Note: s'agit il d'Esprit Alexis !

Acte de naissance de Léon Roustagnenq, paroisse Saint Louis :
L'an 1769 et le premier juillet a été baptisé par nous soussigné Léon Roustagnenq, né le même jour, fils de Louis Roustagnenq Maitre tourneur et d'Anne Fravegue son épouse de cette paroisse, le parrain a été Jean Louis Roustagnenq, frère du baptisé et la marraine Marie Claire Lombard …

Acte de décès de Anne Fravegue :
L'an 1769 et le dix huit juillet...Anne Fravegue, âgée d'environ 36 ans, épouse de Sieur Louis Sauveur Roustagnenq, décédée le jour précédent...

Acte de mariage de Louis sauveur Roustagnenq :
L'an 1769 et le 25 septembre...mariage entre Sieur Louis sauveur Roustagnenq, fils majeur de feu Jean et de feue Magdelaine Pourquier veuf en dernières noces de Delle Anne Fravegue...et demoiselle Catherine Gairoard fille de Thomas, Charpentier...en présence des Sieurs Joseph Barrally, Louis Barrally musiciens dedans les gardes de la marine...

Note divers : Siméon Roustagnenq est le fils de Jean Martin (frère de Louis Sauveur) et d'Anne Garcin, né le 17 février 1760.
Louis Gorgon Nicomede Roustagnenq fils de jean Martin et d'Anne Garcin, né le 12 septembre 1764, parrain Louis Roustagnenq et marraine Marie Marguerite Roustagnenq...

Vu sur archives paroisse Saint Louis : Augias Joseph luthier année 1765, page 21 (témoin mariage Gabriel Gairard, menuisier).

Acte de naissance de Marguerite Calixte Roustagneq :
L'an 1765 et le premier jour d'août ...Marguerite Calixte Roustagneq, née le jour d'auparavant, fille de Sieur Louis Maitre luthier et Delle Anne Fravegue...

Acte de décès de Marguerite Calixte Roustagnenq :
...le premier février 1827...âgée de 62 ans...née à Toulon...domiciliée rue du Trabuc n°2...fille de feu Louis Sauveur Roustagnenq et de feue Anne Fravegue et veuve de 
Jean Louis Charland luttier en son vivant...
Note: naissance circa 1765 de Marguerite. Le décès de Jean Louis Charlant n’apparaît pas 
sur les tables décennales de Toulon entre 1802 et 1827...


Jean Louis Charlant marié le 14 février 1786 à Toulon (paroisse Saint Louis) perruquier avec Marguerite Caliste Roustagnenc :
...Jean Louis Charlant perruquier fils mineur de feu Louis et de feue Marie Anne Guiol de cette paroisse d'une part et Marguerite Caliste Roustagnenc fille mineure de Sieur Louis Sauveur luttier et de Anne Fravegue...témoins...Joseph Roux maître de musique...Joseph Marie Emeric maître perruquier...

Note : Louis Sauveur signe Roustagnenq pere sur acte.

Cette recherche est en cours, comme vous voyez, les archives ci-dessus sont tirées de registres de paroisse. Les fautes sur les noms trouvées sur les actes sont retransmises.

Mirecourt-Toulon. Salf et George.

Jean Pierre Salf :

Archives des Vosges : Mirecourt.
L'an 1836 le 22 septembre...Jean Pierre Salf, luthier, âgé de 23 ans, domicilié en cette ville où il est né le 23 mai 1813...d'autre part, demoiselle Anne Catherine Joséphine George, couturière, âgée de 27 ans, domiciliée en cette ville où elle est née le 31 août 1809...en présence de Michel Salf, facteur d'orgues, âgé de 36 ans, frère de l'époux...

Note Michel Salf eut une fille, Anne Justine décédée à Toulon le 19 mai 1870, décès déclaré par Claude George luthier de 56 ans domicilié à Toulon, place d'Armes, 20.

François Justin Emile Salf né le 22 juin 1837 à Mirecourt frère de Claude Eugène.

Source Orphéemusic, mes remerciements.


Acte de décès de François Justin Emile Salf à Toulon, décédé le 19 juillet 1859: source archives du Var.
Du 20 juillet 1859...acte de décès de François Justin Emile Salf (Célibataire), professeur de piano, âgé de 22 ans, ...domicilié à Toulon, rue Chaudronniers, 32, fils de Jean Pierre Salf, luthier.



Bibliographie de la France 1859 

Annuaire général du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers : source Gallica.
1844-1856 : Toulon- Musique et instruments : Salf.

Almanach-Bottin du commerce de Paris, des départemens de la France et des principales villes du monde... / par Séb. Bottin,... Toulon.
1854 : Instrum. cuivre et bois, dép. De pianos, Coq, fab. et mag. de mus.,
George. Naudin. M.Salf.
1857 Georges, facteur d'instruments. Reboul. Salf, lutherie, musique et pianos.
1858-1864 : Salf, lutherie, musique et pianos. Prof. de musique : Salf fils, et accordeur.

Acte de décès de Jean Pierre Salf à Toulon, décédé le 12 août 1861: les actes toulonnais sont tirés des archives du Var.
Du 12 août 1861...acte de décès de Jean Pierre Salf...luthier...âgé de 50 ans...domicilié à Toulon, rue des Chaudronniers, 32...

Acte de mariage de Claude Eugène Salf, sources Archives du Var :
Du vingt août 1860...acte de mariage de Claude Eugène Salf âgé de 21 ans né à Mirecourt département des Vosges le 11 du mois de septembre 1838 profession de luthier domicilié à toulon département du Var fils majeur de jean Pierre Salf profession de luthier domicilié à Toulon département du Var et de Anne Catherine Joséphine George, sans profession...et de Claire Justine Mouton...

Acte de décès de Claude Eugène Salf à Toulon, décédé le 25 juillet 1904:
Du 25 juillet 1904...acte de décès de Claude Eugène Salf...luthier...âgé de 65 ans...domicilié à Toulon, rue d'Alger, 22 bis...époux de Claire Joséphine Mouton sans profession, domiciliée à Toulon...sur la déclaration de Louis Salf, âgé de 54 ans, luthier domicilié à Toulon rue Augustin Daumas qui a dit être le cousin...

Vu sur Facteurs de pianos :
32, rue d'Alger (*1875)(*1876), 22 bis, rue d'Alger (*1898)(*1905), quai de Cronstadt (*1909), Toulon.
Note: la rue des chaudronniers est devenue rue d'Alger baptisée en fonction du passage des troupes ayant embarquées pour la conquête de l'Algérie. En 1846, 1851 et 1856, il ne demeure pas de Salf au 32 rue des Chaudronniers sur les recensements.

Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical :
1907 : Luthiers-  Salf fils, quai de Cronstadt.. Marchands de musique- Salf (Vve), rue d'Alger, 22 bis.
1909 : Luthiers- Marchands de musique- Salf fils, quai de Cronstadt.

Les fils de Claude Eugène Salf:
1) Paul Emile Jean né le 7 décembre 1861 fils de Claude Eugène Salf âgé de 23 ans, luthier domicilié rue des chaudronniers, 32 et en marge d'acte de naissance marié à Boufarik (Algérie) le 3 mars 1900 avec Bonthoux Sylvie Eugénie Armandine (+ prénom illisible).
Etats de service de Paul Emile Jean Salf:
Classe 1881, profession : marchand de musique, rue d'Alger, 32- Soldat musicien le 28 septembre 1883- En congé du 24 septembre 1886- Domicilié en juillet 1896 à Alger rue Joinville et le 11 décembre 1901 à Boufarik (Alger).

2) Joseph Stanislas Salf né le 5 juillet 1864 fils de claude Eugène Salf âgé de 25 ans, luthier domicilié rue des Chaudronniers, 32...
Etats de service de Joseph Stanislas :
Classe 1884, profession : clerc de notaire, domicilié 32 rue d'Alger.
En 1894 et 1930 notaire à Bormes.

Recensement de 1841 rue de l'Intendance:
Salf Jean luthier
Fme Salf Joséphine
Salf Emile
Salf Eugène.
Note : Demeurant place de l'Intendance n°1 en mai 1850.

Recensement de 1861 au 32 rue des Chaudronniers :
Salf Pierre luthier 49 ans.
Salf Joséphine sa femme 51 ans.
Salf Eugène luthier leur fils 22 ans.
Salf Clara sa femme 22 ans.
Note : vu sur le Petit Marseillais du 09/03/1906 : Mme Clara Salf née Mouton, décédée à Toulon le 11 mars 1905...

Recensement de 1872 Toulon Ouest, rue d'Alger, 32 :
Salf Eugène luthier 32 ans Vosges.
Mouton Claire 32 ans Toulon.
Salf Emile 10 ans.
Salf Joseph 7 ans.
Salf Louis luthier 23 ans Jura.

Recensement de 1881 Toulon Ouest, rue d'Alger, 32 :
Salf Eugène luthier 44 ans Vosges.
Mouton Claire 44 ans Toulon.
Salf Emile 20 ans.
Salf Joseph 17 ans.
Salf Louis luthier 33 ans frère Jura.
Note : le 10 octobre 1911, suicide sur la voie ferrée près de la Ciotat de Louis Salf luthier à Toulon. Domicilié au 11 rue de la République sur recensement 1911, né en 1849 Jura.
Note: de la rue d'Alger à la ville d'Alger, la destinée des Salf est tracée.

Source levidegrenierdedidou, inscription 
dans violon Salf à Toulon 1841, mes
remerciements. 1841 est l'année du mariage 
de Claude George à Mirecourt.


Claude George :
Frère de Anne Catherine Joséphine George, épouse de Jean Pierre Salf, il est probable que sa venue sur Toulon soit liée à celle de sa sœur.

Catalogue général descriptif de l'exposition section 
française  Exposition universelle de Paris 1878


Acte de mariage de Claude George à Mirecourt : archives des Vosges.
L'an 1841, le 28 avril...Claude George âgé de 27 ans, serrurier domicilié à Mirecourt où il est né le 25 novembre 1813, fils majeur et légitime de Jean Joseph George, de son vivant aussi serrurier en la dite ville y décédé le 6 janvier 1830 et de Anne Philbert et Marguerite Joséphine Charlotte Maucotel, âgée de 20 ans...en présence de...Charles Philbert, luthier, âgé de 39 ans, cousin germain du marié du coté maternel...
Note : Claude est frère de l'épouse de Jean Pierre Salf, Anne Catherine Joséphine George.

Acte de naissance de Joseph George né le 6 mars 1842 à Mirecourt:
L'an 1842, le 7 mars...est comparu Claude George, serrurier âgé de 28 ans...
Note : décédé le 6 mars, une demi heure après sa naissance.

Acte de décès de Claude George à Toulon : archives du Var.
Du 18 juillet 1893...acte de décès de Claude George...sans profession, propriétaire âgé de 79 ans, né à Mirecourt (Vosges), domicilié à Toulon, place d'Armes 9...veuf de Marguerite Joséphine Charlotte Maucotel...

Le Petit Marseillais 14 août 1893, source Gallica.


Recensement de 1851 et 1856 rue des Chaudronniers :
Au 31 :
Georges Claude facteur d'instruments âgé de 37 ans. Puis de 41.
Georges Joséphine âgée de 30 ans. Puis de 35.

Recensement de 1872 Toulon Ouest, place d'Armes 20 :
Georges Claude marchand d'instruments 55 ans française Mirecourt Vosges.
Georges Joséphine 50 ans
Georges Blanche 23 ans
Capa Anna domestique 40 ans domestique italienne Casteglione Mont Ferrata.

Recensement de 1876 Toulon Ouest, place d'Armes 17 :
Georges Claude négociant 63 ans française Mirecourt Vosges.
Maucotel Joséphine 55 ans sa femme.
Maucotel Blanche S.P. 25 ans.
Casanova Anne domestique 19 ans Bastia Corse française.

Le 26 juillet 1886 acte de vente de l'immeuble place d'Armes volume 1119 page 88...

Bibliographie de la France, ou Journal général de l'imprimerie et de la librairie.  
1865 CRÉATIONS ET MUTATIONS DE BREVETS.
GEORGE(Claude), à Toulon (Var), 27 mars.

Catalogue général descriptif de l'exposition : section française / Exposition universelle de Paris 1878.
Groupe 2 classe 13 :GEORGE (C), Toulon. Instruments de Musique —

Bulletin des lois de la république française :
George, 24 juin 1869, brevet 74 477: (Monture des clefs des saxophones.)

Un lien sympathique:


Charles Edouard Neudin

Source Leboncoin pseudo 
Bernard, mes remerciements.

L'Étoile artistique : mondain, financier, littéraire, commercial, scientifique / directeur Paul de La Balme,...Source Gallica.
(Paris) 1887-09-22 .
LA FACTURE INSTRUMENTALE. — Bien qu'il ait été tout dernièrement question de supprimer
les musiques militaires, nous pouvons affirmer que ce n'était là qu'une velléité de résolution qui, heureusement, ajoutons-le, n'a pas abouti. Les musiques militaires ont, en effet, leur raison d'être.
Et puisqu'à ce. propos nous voilà lancés sur le domaine du rythme et de la cadence, le lecteur trouvera fort naturel que nous lui fassions connaître les perfectionnements les plus récents apportés dans la fabrication des instruments de cuivre.
Les cornets à piston de M. Neudin, le facteur d'instruments de musique de la rue du Regard, 24, à Paris, nous ont paru mériter une note spéciale.
La sonorité juste si difficile à obtenir, sinon impossible, dans ces sortes d'instruments, s'est enfin réalisée, grâce à d'heureuses combinaisons de structure basées sur les lois les plus strictes de l'acoustique.
Nos chefs de musique dans l'armée, nos maîtres du Conservatoire ont depuis longtemps apprécié les améliorations apportées par M. Neudin dans ses instruments de cuivre ou de bois, auxquels nous rendons ici un hommage de plus.
Voilà de beaux résultats obtenus, je dirais même d'admirables interprètes de trouvés, interprètes qu'il
n'est pas inutile de signaler et dont nos lecteurs seront les premiers juges.

L'Indicateur des mariages : relevé des mariages affichés dans les mairies
(Paris) 1866-08-26.
5e ARRONDISSEMENT (MAIRIE DU PANTHÉON.)
Neudin, facteur d'instruments de musique, rue de la
Vieille-Estrapade, 11.

Annuaire de l'Union fraternelle du commerce et de l'industrie 1893 :
E. Neudin, 24, rue du Regard Paris. Voir publicité.

Acte de mariage 5ème ardt : source archives de Paris.
...du deux février 1869...Charles Edouard Neudin, facteur d'instruments de musique, demeurant à Paris, rue Lhomond 19, né à Paris le 7 septembre 1833, majeur, fils naturel non reconnu de Marie Susanne Neudin, et de Sophie Gallois... en présence de Joseph Neudin âgé de 36 ans demeurant rue François Chiron, 95 frère...de Jean Pierre Guilmet âgé de 36 ans demeurant rue Moret 7 ami, de Léon Fouré, âgé de 35 ans, tourneur en cuivre demeurant rue Henry Chevreau 26 ami...

Le Constitutionnel : journal du commerce, politique et littéraire 8 mars 1866 :
Guilmet facteur d'instruments de musique, délégué à l'exposition universelle de Londres en 1862, rue moret 7.

La Propagation industrielle : revue des arts et des manufactures... / réd. et adm. M. Ch. Thirion,... Décembre 1869 :
QUATRIÈME VOLUME DE LA PROPAGATION INDUSTRIELLE
FOURÉ (Léon). Tour, 63.

Annuaire musical 1875:
Instruments de musique à vent en bois, et en cuivre à anches.
Neudin, 24, r. du Regard.

Acte de décès du 6 ème arrondissement à Paris en date du 6 janvier 1908 : source archives de Paris.
L'an 1908, le 6 janvier, ...acte de décès de Charles Edouard Neudin fabricant d'instruments de musique né le 6 septembre 1833 à Paris y décédé en son domicile boulevard Raspail, 87( ou 89)...marié à Sophie Gallois âgée de 76 ans, sans profession...

Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers : Firmin Didot et Bottin réunis :
1870 : Neudin (F.), fabr. d'insfruments de musique, Rennes, 142.
1873 : Neudin (F.), fabr. d'insfruments de musique, Rennes, 142.
Neudin (F.), Regard, 24
1896 : Neudin (F.), fabr. d'intruments de musique, r. de Rennes, 110.
1900- 1901 : Neudin (F.), fabr. d'instruments de musique, r. de Rennes, 110, et boulevard Raspail 89.
1907 : Neudin (F.), fabr. d'instruments de musique, boulevard Raspail 87.

Source Ebay, pseudo carodek666, mes remerciements.


Le Temps : 10 juin 1862.
Instruments de musique à vent.

L'élection de délégués ouvriers en instruments de musique à vent aura lieu le dimanche 8 juin; au siège de la commission ouvrière, 83, rue du Temple. Le scrutin sera ouvert depuis huit heures du matin jusqu'à quatre heures du soir. Il y aura quatre délégués à nommer. Les candidats sont
Pour les instruments en cuivre....
Guilmet, facteur, 20, rue des Tournelles.
Neudin (Edouard), facteur, 145, faubourg Saint-Antoine, ouvrier chez M. Gautrot, rue
Saint-Louis au-Marais...
 
Faculté de droit de Paris. Étude sur les associations coopératives, précédée d'un examen du contrat de société en droit romain, thèse pour le doctorat, par P. Cavaré,...
1865 Instruments de musique, Neudin et Ce, 45, rue Saint-Maur

Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical :
1893: Neudin, 24, rue du Regard.
1895 : Neudin, 24, r. du Regard.
1896 : NEUDIN, 110, rue de Rennes. Maison fondée en 1831, spécialité pour artistes.

vendredi 20 décembre 2019


Joseph Fissore


Source Ebay, pseudo freval91 trompette Fissore. Mes remerciements.

La Petite République du 24 décembre 1876 :
L'incendie de la rue Martel.
Voici des détails sur l'incendie de la rue Martel, 5, que nous avons annoncé hier.
C'est chez M. Fissore , fabricant d'instruments de musique, demeurant au premier étage, que le feu a pris naissance. On ignore comment ; Il est à supposer qu'il est du à une fuite de gaz, M. Fissore ayant fait réparer dans la journée son appareil à Gaz. Le feu a promptement gagné le second étage, habité par un confectionneur pour dames...

L'Univers du 24 décembre 1876 :
...le feu a commencé rue Martel, n°5, dans la fabrique de cordes à violons et d'instruments d'harmonie de M. Fissore...

Le Constitutionnel du 9 avril 1882 :
Vol :
Un individu se présenta mardi chez M. Collin-Mezin, luthier, rue du faubourg Poissonnière, 10. Il y marchanda un archet de peu de valeur et le trouva trop cher, pendant que le marchand lui cherchait un autre archet, l'individu s'empara d'un violon de grand prix et s'enfuit.
Le lendemain matin, un autre marchand d'instruments de musique du même quartier, M. Fissore, établi rue d'Hauteville, 70, voyait entrer chez lui un individu qui, avec un accent italien, très prononcé, lui offrit de lui vendre un violon.
M.Fissore avait été averti par son confrère du vol , dont celui ci était victime ; il examina l'instrument qu'on lui présentait et reconnu qu'il était bien celui dérobé à M. Collin.
Le filou n'en demandait que 300 francs, bien qu'il en vaille au moins 600.
M. Fissore parlementa longuement avec lui, pendant que son fils allait prévenir le légitime propriétaire du violon.
Ce dernier reconnut immédiatement dès son arrivée le voleur, qui comprit qu'il était perdu et se laissa arrêter sans opposer de résistance.

Le XIXe siècle (Paris. 1871), source Gallica:
1896/04/03
EXPLOSION RUE DE CHANTILLY 
Un moteur à gaz qui éclate
Sauve qui peut - L'incendie - Les secours
L'enquête

Une explosion dont les causes semblent jusqu'à présent être, attribuées à une fuite de gaz, s'est       produite dans l'après-midi d'hier, à une heure vingtcinq, dans l'immeuble situé à 
l'angle de la rue de Chantilly et de la rue de Bellefond et occupé par M. Fissore, fabricant 
d'instruments de musique. Au moment où, le signal de la rentrée dans les ateliers donné, 
les ouvriers se préparaient à commencer leur travail, une terrible détonation retentit, 
pendant qu'un commencement d'incendie se déclarait. 
Une panique s'empara des ouvriers qui commençaient à travailler, et en courant pour se 
sauver, deux d'entre eux se blessèrent assez grièvement. Les pompiers aussitôt prévenus 
arrivèrent avec deux pompes à vapeur. Un pompier nommé Heurteaux a été assez 
grièvement blessé au poignet droit par la chute d'une marquise en verre. 
Les causes de l'explosion, quoique encore mal déterminées, semblent être les suivantes : 
La fabrique se composait d'une maison comprenant trois étages au troisième se trouvait un moteur à   gaz distribuant la force motrice à tous les ateliers; les poches de ce moteur se 
sont crevées et le gaz, se mélangeant à l'air, produisit un mélange détonant qui s'enflamma aussitôt.  La panique,on crut tout d'abord à une explosion de dynamite et sept des ouvriers 
qui rentraient de déjeuner et se trouvaient dans les ateliers furent renversés. L'un des fils de M. Fissore reçut une telle commotion qu'un commencement de congestion cérébrale se 
produisit. 
Les ouvriers se sauvèrent dans toutes les directions et deux d'entre eux, MM. Bounet- 
Cottu et Victor Duchesne ont été brûlés à la tête et à la figure; les autres sont également 
brûlés, mais moins grièvement. A deux heures, M. Lépine est arrivé. A ce moment, l'incendie prenait son plus grand 
développement. Tout à coup, l'on entendit des cris s'échapper d'une fenêtre du 
troisième étage : c'était une ouvrière, Françoise Riquier, qui n'avait pu s'enfuir. 
Un gardien de la paix, Bochet, s'élança dans l'escalier déjà à moitié enflammé, s'empara de
l'ouvrière qu'il ramena saine et sauve, tandis que le plancher du troisième étage s'effondrait, entraînant avec lui le moteur à gaz. 
Une autre ouvrière, Mlle Antonia Vidogne, prisonnière également au milieu des flammes au 
troisième étage, sauta sur un toit, mais elle se blessa assez grièvement en tombant.
Les huit lances qui avaient été mises en batterie eurent cependant raison de la violence du 
feu et les immeubles voisins purent être préservés. 
A trois heures moins un quart, les pompiers étaient maîtres du feu qui ne couvait plus que 
dans des amas de bois et de chiffons entassés au rez-de chaussée des ateliers. 
Tout danger étant écarté, les équipes de pompiers regagnaient leur caserne, laissant sur le 
lieu du sinistre quelques hommes pour éteindre les foyers différents. A trois heures, la 
circulation fut rétablie. 
L'enquête
Bien que l'enquête ouverte par M. Benezech, commissaire de police du quartier, n'ait 
encore donné aucun résultat définitif, il est déjà démontré que l'explosion ne peut-être attribuée qu'à un accident. 
Toute idée de malveillance doit être écartée puisque le gardien de la manufacture affirme 
qu'aucune personne n'était restée dans l'atelier pendant l'heure et quart réservée au 
déjeuner des ouvriers et ouvrières. 
Un de nos confrères a pu avoir quelques minutes d'entretien avec M. Louis Fissore, fils ainé du directeur de la manufacture. 
« J'étais à notre magasin de vente de la rue d'Haute ville, a-til dit, et je me préparais à 
venir rue de Bellefond, lorsqu'on vint m'avertir que le feu s'était déclaré dans notre 
manufacture ou, plus exactement, dans notre dépôt. J'accourus aussitôt juste à temps pour sauver les livres de commerce et les sommes contenues dans le coffre-fort. 
Je ne puis encore m'expliquer les causes de l'accident, mais si le feu a pris une aussi rapide extension, cela tient à ce que les ateliers, qui n'étaient que provisoires, étaient construits 
très légèrement en bois et en briques. » 
Il sera difficile de découvrir si l'accident est dû à un vice de construction puisque le moteur 
est tombé du troisième au rez-de chaussée en se détériorant considérablement dans 
sa chute. 
Grâce à la présence d'esprit du gardien et de la concierge de la maison voisine un malheur plus    considérable a été évité; dès le commencement de l'incendie ils ont eu la présence 
d'esprit de fermer aussitôt le compteur à gaz des ateliers et des maisons avoisinantes. 
« Les pertes matérielles sont considérables, dit M. Louis Fissore en terminant, mais mon 
père était assuré à différentes compagnies et je crois que les pertes seront couvertes ». 
L'état des lieux
Des fenêtres de l'escalier de la maison portant le n° 22 de la rue Bellefond, on peut dominer les 
ateliers de M. Fissore. Le spectacle est lamentable. De la construction adossée au mur de la maison portant le n°4 de la rue de Chantilly, où demeure notre collaborateur Charles 
Bos, il ne reste plus que la charpente extérieure dont les poutres sont calcinées et qui ne 
tient plus debout que par un prodige d'équilibre. Le toit couvert de briques s'est effondré par endroit et  laisse apercevoir dans un pêle mêle indescriptible différents instruments de 
musique mêlés aux outils et aux effets des ouvriers. 
Les parquets des quatre étages composant la manufacture sont en partie effondrés.
En prévision d'un effondrement possible, les pompiers ont commencé à placer des poutres de      
soutènement et à abattre un immense vasistas placé au centre du hangar couvrant la 
cour qui sépare la maison d'habitation de la manufacture, et qui menaçait à chaque minute de tomber  sur les personnes circulant au milieu des décombres. 

Le Figaro du 3 avril 1896 :
...Comme marchandises, environ 300 tambours, 200 violons, une dizaine de harpes, de nombreux lots de cordes à instruments de musique, prêts ou entrain, un grand nombre d'instruments de cuivre sont détériores ou perdus complètement...

Source J.L Matté. Musique adresses 1921.


Almanach de l'étranger à Paris : guide pratique pour...
1867 : FISSORE. — Rue des Petite s-Écuries, n° 43. — Grand
choix de violons, harpes; clarinettes et flûtes à des prix très-modérés.

Note: le 43 est éventuellement une erreur, le 41 est mentionné sur l'acte de naissance de Gustave Robert en 1867. En 1863 domicilié rue du Petit Carreau, 3.

Annuaire musical 1875:
Instruments de musique à vent en bois, et en cuivre à anches.
Fissore, 5, r. Martel.

Annuaire musical et orphéonique de France 1876:
INSTRUMENTS DE MUSIQUE A VENT
Instruments de musique à vent en bois, et en cuivre à anches
Fissore, 5, r. Martel.

Annuaire général de la musique et des sociétés chorales et instrumentales de France...1888 :
INSTRUMENTS DE MUSIQUE EN BOIS :
Fissore (J.), rue Hauteville, 70.

Annuaire industriel. Répertoire général de la production française 1925 :
FISSORE (Joseph), 51, r. de Chabrol, Paris, 10è.
T. Roq. 55-44. Manufacture d'instruments de musique et de cordes harmoniques. Harpes, pianos, violons anciens, lutherie d'art. Vente, achat, échange. (17-33082).

Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'administration : ou almanach des 500.000 adresses de Paris, des départements et des pays étrangers : Firmin Didot et Bottin réunis :
1863 : Fissore (J.), cordes harmoniques, Nve-St-Eustache.54.
1870-1874 : Fissore (Jh), luthier, Petites-Ecuries, 41.
1875-1877 : Fissore (Jh), cordes harmoniques, Martel, 5.
1879 : Fissore (J.), instruments de musique, Hauteville, 70.
1890-1891 : Fissore (J.), instruments de musique, rue Hauteville, 70.
Fissore (J.) fils, instr. de musique en bois, Lancry, 10.
1892-1893 : Fissore (J.) fils, boul. de Strasbourg, 62.
Fissore (J.), Hauteville, 70.
1894 : LAUBÉ, usine à vapeur, maison de premier ordre pour la fabrication des clarinettes, flûtes,
flageolets de tous systèmes.
Spécialité d'instruments d'artistes très soignés. Commission, exportation, à la Couture-Bous-
sey (Eure), gare Bueil, représ.à Paris : J. Fissore fils, rue du Faub.-St-Denis, 108.@
Fissore(J.), r. d'Hauteville, 70.
Luthier : Fissore (R.). boul. du Temple, 46.
1896-1897 : Fissore (J.), instruments de musique, r. Hauteville, 70.
1898-1907 (dernière année disponible): rue Bellefond 22 bis Bazin, hôtel meublé.
Fissore (J.), instruments de musique.
Fissore (J.), spécialité de fournitures pour l'armée; tambours, clairons et peaux de tambours, r. Bellefond, 22 bis.

Source Ebay, pseudo freval91 trompette 
Fissore. Mes remerciements.


Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical :
1893- Paris :
Fissore père, 70, rue d'Hauteville.
Fissore fils, 62, boulevard de Strasbourg.
Laubé, Fissore fils (représentant), 62, boulevard de Strasbourg.
La Couture Bosussey :  LAUBE, fabricant d'instruments en bois, représenté à Paris
par J. Fissore, 10, rue de Lancry,
1894 :Facture instrumentale. ACCORDEONS ET HARMONICAS- (Fabricants d').
Fissore, 70, rue d'Hauteville.
Fissore (E.), 46, boulevard du Temple.
ARCHETS (Fabricants d'). Instruments de musique à vent en bois (Fabricants d'). .
Fissore, 70, rue d'Hauteville.
Fissore (E.), 46, boulevard du Temple.
1895 : Facture instrumentale. ACCORDEONS ET HARMONICAS- (Fabricants d').
Fissore, 70, rue d'Hauteville.
ARCHETS (Fabricants d'). Instruments de musique à vent en bois (Fabricants d'). .
Fissore, 70, rue d'Hauteville.
1899 Fabricant de corde harmoniques.
Fissore père, 70, me d'Hauteville.
GROS – EXPORTATION Fissore père, 70, rue d'Hauteville.
CORDES (Marchands de). Fissore, 22 bis, rue de Bellefond.
1903-1910 : Luthiers .
Fissore (J.), 22 bis, rue de Bellefond.

Annuaire des artistes et de...1905.


Annuaire du commerce Didot-Bottin :
1914 : Fissore (J.), r. de Bellefond, 22 bis.
Fissore (Joseph) fils, rue de Chabrol, 51.
1922 : FISSORE (JOSEPH), successeur de son père, grand choix de harpes Erard. Achat, vente et locations, r. de Chabrol, 51. Tel Nord 55.44.

Musique adresses 1913 :
Fissore (J.) père, 22 bis, rue de Bellefond (IXè).-Musique et instruments.-Fond en 1860 ;
Fissore Joseph fils, 51, rue de Chabrol (Xè).-Lutherie et accessoires.- Tél Nord 55-44.

Musique adresses 1921 :
Fissore Joseph fils, 51, rue de Chabrol (Xè).-Lutherie et accessoires.- Tél Nord 55-44.-Fondé en 1850.
Note : l'origine du fond est plus probable en 1860, je ne sais pas si son activité antérieure de chanteur ambulant pourrait se définir comme un fond ?

Musique adresses 1929 :
Fissore Joseph fils, 51, rue de Chabrol (Xè).-(Métro Poissonnière).-Lutherie et accessoires.- Location de harpes.-Tél Prov 09-93.-Fondé en 1850.

Le Journal du 29 août 1925 :
Nous apprenons la mort de M. Joseph Fissore, luthier, décédé en son domicile, 22 rue de Bellefond. Ses obsèques auront lieu demain dimanche, à midi, en l'église saint Vincent de Paul. On se réunira à la maison mortuaire. Le présent avis tient lieu d'invitation.

Source Ebay, pseudo freval91 trompette 
Fissore. Mes remerciements.


Etienne Joseph Fissore :
L'Indicateur des mariages : relevé des mariages affichés dans les mairies 1865-10-01 :
10 è Arrondissement (MAIRIE DE L'ENCLOS-ST-LAURENT).
Fissore, marchand d'instruments de musique, rue des Petites-Écuries, 41.

Acte de mariage de Etienne Joseph Fissore le 14 août 1866 dans le 10 ème ardt à Paris :
...Etienne Joseph Fissore, marchand d'instruments de musique, né à Tortone (Piémont) le 26 décembre 1827, demeurant à Paris, rue des Petites Ecuries n°41, veuf de Bertha Weiler, fils majeur de Jean baptiste Fissore, marchand de fers, demeurant à Tortone et de Paule ferrando son épouse, décédée...et de Henriette Dupuich, couturière née à Amiens (Somme)le 6 juillet 1843...qu'ils légitiment deux enfants, nés à Paris, l'un le 11 novembre 1863 enregistré à la 2 ème mairie sous les prénoms Jean Baptiste Victor, l'autre le 20 janvier 1866 enregistré à cette mairie sous les prénoms Henri Joseph tous deux comme fils de Etienne Joseph Fissore et de Henriette Dupuis...

Note : Etienne Joseph Fissore, né le 26 décembre 1827, à Tortone (Piémont Sardaigne) chanteur ambulant. Marié le 23 janvier 1858, demeurant à Boulogne sur Mer, 62, Pas de Calais, FRANCE, rue Royale 22, avec Bertha WEILER, née le 8 juillet 1827 - Harbourg, Hanôvre, ALLEMAGNE, décédée, Chanteuse ambulante, musicienne, en présence de Georges Schumacher, artiste musicien...

Note : Tortone est située en Piémont au nord de Gènes près d'Alexandrie.
Deux enfants : Joseph Robert Fissore né le 1 septembre 1856 à Boulogne sur mer (Pas de Calais) et décédé le lendemain.
Jean Baptiste Louis né le 26 novembre 1857 à Wazemmes- Lille (Nord) légitimé lors de leurs mariage (Boulogne le 23 janvier 1858), décédé le 4 juin 1858 à Wazemmes.

Acte de décès de Henriette Dupuich le 2 août 1887 dans le 10 ème à Paris :
...âgée de 44 ans, rentière...décédée rue Chabrol, 63,...épouse de Joseph Etienne Fissore âgé de 58 ans, négociant...sur la déclaration de Joseph Fissore, âgé de 21 ans, employé, rue des Messageries, 5
et de Vincent Cono, âgé de 27 ans, employé, rue des Messageries, 21, cousin...

Acte de naissance de Henriette Joséphine Fissore dans le 9 ème à Paris :
L'an 1891, le 8 juillet...née hier...chez ses père et mère, rue Bellefond, 22, fille de joseph Etienne Fissore, âgé de 62 ans, négociant...

Acte de naissance de Henriette Joséphine Fissore :
Reconnaissance :
...L'an 1894, le 22 mars...acte de reconnaissance de Henriette Joséphine Fissore...fille de Joseph Etienne Fissore qui l'a reconnue, et de Marie Cottu...sur la déclaration de Clémence Cottu, âgée de 24 ans, sans profession, demeurant rue Bellefond, 22...

Note : décédée le 13 juillet 1895, rue Bellefond, 22, son père, âgé de 66 ans était négociant ; sur la déclaration de Victor Fissore, âgé de 32 ans, employé de commerce, rue Condorcet, 50...

Acte de décès de Joseph Etienne Fissore le 24 février 1916 dans le 9 ème ardt à Paris :
...est décédé en son domicile, rue de Bellefond, 22, Joseph Etienne Fissore, né à Tortona (Italie) le 24 décembre 1827, fabricant d'instruments de musique...

Joseph Henri Fissore :
Etats de service de Henri Joseph, classe 1886 :
Né le 20 janvier 1866 à Paris 10è, résidant à Paris, faubourg Saint Denis 148, profession employé de commerce, fils de Joseph Etienne et de feue Henriette Dupuich domiciliés à paris rue d'Hauteville 70...
localités successives habitées :
20 août 1895 Paris 53 rue d'Hauteville. Paris 10 è.
18 janvier 1900 Nice (AM) 6 rue Champin ;
19 mars 1901 Paris 22 rue de Bellefond. 9 è.

Note : marié à la Couture Boussey le 10 juillet 1886 avec Laubé Marie Cornélie.
Sur le recenssement de 1926 au 22 rue Bellefond, Fissore Laure est née en 84 à Paris et Patronne d’hôtel. En 1931, luthier dans le 10 ème et née en 86, Seine. En 1936, née en 1878 et luthière dans le 10 ème.

Acte de mariage du 10 juillet 1886 :
...Fissore Henri Joseph, employé de commerce...fils mineur et légitime de Fissore Joseph Etienne et de Dupuich Henriette, marchands d'instruments de musique avec lesquels il est domicilié à Paris, rue de Chabrol, 63...et de demoiselle Laubé Marie Cornélie...fille mineure et légitime de Laubé Louis Pierre Drossin et de Villedieu Cornélie, fabricants d'instruments de musique...en présence de ...Rousseau Louis Pierre, luthier, domicilié en cette commune...
Note: divorcés le 7 novembre1895. Domicilié en date du 7 novembre 1895, rue Saint Denis 148.

Marie Cornélie Laubé :
Née le 1er juin 1866 - La Couture Boussey. Décédée le 17 mai 1943 - Ivry la Bataille, à l'âge de 76 ans. Mariée le 25 juillet 1904, La Couture Boussey, , , ,, avec Charles Léon DELEVALLEZ 1865-1908 dont Cécile Charlotte Cornélie DELEVALLEZ 1905-1993.

Mariage de Joseph Henri Fissore le 18 septembre 1900 dans le 15 ème ardt à Paris :
...Joseph Henri Fissore...fabricant d'instruments de musique, domicilié rue de Bellefond, 22, avec son père, fils majeur de Etienne Joseph Fissore, fabricant d'instruments de musique...et de Laure Marie Ange Eugénie Castanier, née au 7 ème ardt de Paris, le 29 septembre 1878, professeur de musique...en présence de Robert Fissore, fabricant d'instruments de musique, âgé de 32 ans, demeurant rue Bellefond, 22...

Acte de décès de Joseph Henri Fissore le 27 août 1925 dans le 9 ème ardt à Paris :
...est décédé en son domicile, rue de Bellefond, 22, Joseph Henri Fissore, luthier, né à Paris le 21 janvier 1866, fils de Etienne Joseph Fissore et de Henriette Dupuich, époux décédés. Epoux divorcé de Marie Cornélie Laubé. Epoux en secondes noces de Laure Marie Ange Eugénie Castanier, sans profession, même domicile. Dressé le 29 août 1925...

Acte de décès de Laure, Marie-Ange, Eugénie Castanier le 16 novembre 1963 dans le 10 ème ardt à Paris :
...Née à Paris 7 ème ardt le 29 septembre 1878, retraitée, domiciliée à Paris X ème, 71 rue de Chabrol...veuve de Joseph Henri Fissore...

Gustave Robert Fissore :
Etats de service de Gustave Robert Fissore, classe 1887 :
...né le 6 novembre 1867 dans le 10 è à Paris, résidant à Paris 46 Bd du Temple...profession de commissionnaire, fils de Etienne Joseph et d'Henriette Dupuich...
21 juin 1895, Paris 8 rue des Messageries. 8 è.
20 août 1901, Taverny, 27 rue du midi.
Note : né rue des Petites Ecuries 41, le père était négociant et âgé de 39 ans.
Le 8 rue des Messageries succède à la faillite du 46 b. du Temple.

Source Gallica. Annuaire des artistes et de ... de 1894.
R. Dupuich et R. Fissore sont la même personne.

Archives commerciales de la France : journal hebdomadaire... 1895-06-26:
Déclarations de Faillites :
Fissore (Robert)- Luthier (ex-)-46 b du Temple-20 juin.


Acte de mariage de Gustave Robert Fissore le 25 juin 1901 dans le 9 ème ardt à Paris :
...Gustave Robert Fissore, né le 6 novembre 1867, à Paris, y domicilié boulevard Rochechouart, 11, employé de commerce, fils majeur de Etienne Joseph Fissore, négociant à Paris, rue de Bellefond, 22 bis...et de Marie Pauline Lardeau, née le 6 février 1865 à Paris, y domiciliée rue Rochechouart, 11...en présence de Victor Fissore, négociant, 37 ans, rue Condorcet, 50 ; Albert Caressa, négociant, officier d'académie, rue Rochambeau...

Acte de décès de Gustave Robert Fissore le 16 février 1916 dans le 9 ème ardt à Paris :
...est décédé en son domicile, rue de Bellefond, 32, Gustave Robert Fissore né à Paris, âgé de 48 ans, fabricant d'instruments de musique, fils de Joseph Etienne Fissore, rentier, même domicile et de Henriette Dupuich, son épouse décédée, époux de Pauline Lardeau...

Jean Baptiste Victor Fissore :
Etats de service de Jean Baptiste Victor, classe 1883 :
...résidant Paris, rue Condorcet n°50, 9è, profession d'employé fils de Etienne Joseph et de Henriette Dupuich domiciliés à Paris rue Condorcet n°50...
Le 24 septembre 1905, Paris, 25 rue La tour D'auvergne. 9è.
Note : marié le 23 septembre 1909 dans le 9 ème.
Extraits :...domicilié rue de Latour d'Auvergne 4, marchand d'instruments de musique...et de Marie-Louise Flore D' hervilly, née le 16 janvier 1862...en présence de Robert Fissore, 43 ans, négociant à Taverny, rue Vaucelles, 63, frère de l'époux...
Note : né rue du Petit Carreau 3, père négociant âgé de 36 ans...en présence de Martin Denis Thibouville, âgé de 43 ans, facteur d'instruments, demeurant à Paris rue des Vieux Augustins, 69...(Voir Thibouville Martin -Bercioux).

Note: Les parutions publicitaires les plus récentes trouvées datent de 1938:(http://jeanluc.matte.free.fr/articles/typologie/saxopub.htm), Laure Fissore était alors âgée de 60 ans.

L'Art musical du 11 décembre 1936. Source Gallica.



Source Ebay, pseudo freval91 trompette 
Fissore. Mes remerciements.


Espacenet Brevet: source Inpi. 
Sourdine mobile automatique : n°467 660.
Brevet demandé par M. Henri Joseph Fissore fils résidant en France (Seine).
Demandé le 23 janvier 1914...à Paris.
Demande de brevet déposée en Belgique le 31 janvier 1913.

Source Espacenet FR467660A sourdine pour violon.


Annuaire du commerce Didot Bottin de 1914.


Système de médiator pour le jeu de la mandoline et des autres instruments analogues:n°333 779.
Brevet de quinze ans demandé par M. Joseph Henri Fissore résidant en France.
Demandé le 11 juillet 1903...à Paris.
1 ère addition demandée le 2 août 1905 : n°5081.

Source Espacenet  FR333779 médiator.

Source Espacenet médiator 333779 1 ère addition.



Vu sur J.P. Cognier : mes remerciements.
https://www.luthiers-mirecourt.com/fissore_joseph_1913.htm#retour
Extrait de l'introduction au catalogue:
"Le catalogue s'achève sur les méthodes instrumentales puis un choix de livres de lutherie et pas à ma grande surprise les cotes d'instruments de Robert Fissore, dont je n'ai pas trouvé de lien avec Joseph père et fils..."
Note: Joseph père et Robert fils et frère de Joseph. La publicité de 1894 ci-dessus fait état de la côte des instruments de R. Dupuich, en fait Robert Fissore s'est servi du nom de jeune fille de sa mère disparue en 1887. On trouve des publicités aux deux noms.


Joseph Henri Fissore : marques de fabriques- Source Iremus.

Fiche N°: 422

Dépôt: 27.07.1905

Spécialité: Luthier
Adresse et mandataire éventuel: Rue de Bellefond, N° 22 Mandataire sous seing privé : J. Chassevent.
Greffe du tribunal de commerce: 
Paris (La Seine), N° 91263.
Description de la marque: 
Dénomination : « “LE FIXE” ». « Destinée à un médiator pour mandolines et autres instruments à cordes pincées. » (à appliquer par poinçonnage ou de toute autre manière sur la garniture métallique du médiator ou sur le carton de présentation | peut varier de caractères, de dimensions et de couleurs).