mercredi 3 octobre 2012

Andrieu frères, Fernand Andrieu, Gaston Andrieu.

Fernand Andrieu:
Vincent de Paul-Fernand Andrieu est né le 6 août 1863 à Narbonne (Aude) et décédé le 15 février 1935 à Orry-la-ville (Oise).
Le Menestrel du 07/08/1887: (1) source Gallica.
Cornet à pistons. Professeur : M. ARBAN. (6 concurrents.) (Suite d'études d'Arban.)
1er prix : M. Lalanne. 2d prix : M. Andrieu.1er accessit : M. Bruguière.
Recensement Le Mans 1891:
Chemin D'Issac: Andrieu Fernand 27 ans professeur école de musique, chef, Narbonne (Aude).
Sourcy Ernestine 22 ans épouse , Toulon (Var).
Andrieu Edouard 62 ans rentier, père, Carcassonne (Aude).
Escloupié Elisabeth 55 ans , mère, Narbonne.
Andrieu Fernand 6 ans, écolier, neveu, égal.
Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical: (1)
1893: Le Mans: école nationale de musique. Directeur: Deschamps. Professeur: piston et trompette André, Andrieu.
1903: 1)(?)Facture instrumentale- Cornet à piston: Andrieu (Fernand), 55, r. de Clignancourt.
2)Compositeurs et chef d'orchestre:Andrieu (Fernand) 35, rue de Clignancourt.
Membre de la SACEM dès 1900. Gallica (1): partitions:
1904: Paris- Fernand Andrieu et Cie, Éditeurs, 4, Faubourg Poissonnière. Imp Chaimbaud.
Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical: (1)
1907: Compositeurs et chefs d'orchestre. Andrieu (Fernand), 4 faubourg Poissonnière, Paris.
1909: Harmonie Nouvelle (L'), mens., 4, faub. Poissonnière, dir. F. Andrieu, réd. en chef, Buisson.
Archives commerciales de la France: (1)
Le 24 novembre 1909- Vendeur: Andrieu Fernand- Acheteur: Andrieu Jean- domicile élu pour les oppositions: Croc, 77, av de la Grande Armée- Droits sur certaines oeuvres musicales. (Pub du 19 nov)
Le 28 janvier 1914- Paris. — Modifications et prorogation de 10 ans. — Soc F. ANDRIEU et Cie, 72 Rodier. — Capital fixé à 50,100 fr.f— 29 déc. 1913. — G. P.
Musique adresses universel 1913:
Andrieu Fernand, 72, rue Rodier (9è), Éditeur et Marchand de Musique.
Musique adresses universel 1922:
Andrieu Fernand, 72, rue rodier. PARIS.
Edouard andrieu- Editeur-72 rue Rodier. PARIS.
Vu sur soufflants et frappeurs de peaux:
"Il cède finalement son fonds en 1924 à ses neveux Édouard Andrieu et Fernand Andrieu, dits Andrieu Frères ".
Note: le 16 mars, c.f. "Le droit d'auteur ci-dessous".
Le Matin du 18.02.1926: (1).
Division supérieure. Jules César, ouverture triomphale, de M. Fernand Andrieu, compositeur, à Paris.
Le droit d'auteur: Organe officiel du bureau de ...source Gallica (1):
Récemment, la Cour de Paris a statué, dans des circonstances assez complexes, sur les conséquences du délit de contrefaçon et du délai de la prescription, à l'encontre d'éditeurs qui ont abusé de la remise d'un manuscrit. Le musicien Jules Buisson, auteur d'un morceau d'orchestre intitulé « Bravoure française », le confia en 1911 à l'éditeur Fernand Andrieu. A l'insu du compositeur, Andrieu substitua au titre celui de « Jules César », au nom de l'auteur les signatures F. Andrieu et René Jacquemont, et publia le tout. Buisson étant mort, sa veuve déposa, le 24 mai 1927, une plainte correctionnelle qui fut suivie d'une ordonnance de non-lieu à l'égard d'Andrieu. Ce négociant avait manqué à ses devoirs d'éditeur, lésé le droit moral et les droits matériels du musicien et commis des délits caractérisés; mais il avait cessé son exercice commercial et cédé son fonds à la société Andrieu frères, à la date du 16 mars 1924. Il était couvert par la prescription, pour les faits antérieurs de plus de trois ans au dépôt de la plainte. La veuve Buisson intenta alors, au tribunal civil, une instance en dommages-intérêts contre F. Andrieu, la société Andrieu frères et Jacquemont. Les premiers juges ont écarté l'exception de prescription, renouvelée à leur barre par les défendeurs; ils ont accueilli la demande et nommé un expert pour évaluer le préjudice. Sur appel, au contraire, la Cour de Paris a déclaré que l'action de la dame Buisson ne tendait qu'à la réparation civile de délits, sujette à la prescription de trois ans comme l'action publique, fût-elle poursuivie séparément devant la juridiction civile. Elle mit ainsi complètement hors de cause F. Andrieu. Quant aux autres plaideurs, elle a retenu à leur charge d'avoir, depuis moins de trois ans, réédité et mis en vente une oeuvre contrefaite, avec une présomption légale de mauvaise foi qu'ils n'avaient pu effacer. Elle a ordonné les mesures de confiscation ou réparation appropriées et elle a fixé, sans renvoi devant expert, les dommages-intérêts à la somme de huit mille francs : Cour de Paris, 1re ch., 30 avril 1932, veuve Buisson c. Andrieu et autres, Gaz. des Trib., numéro des 15 et 16 juin 1932.
Le Menestrel du 22 avril 1921: "Enfin, nous écoutâmes avec un vif intérêt une « Rapsodie sur l'air national japonais » : Kimygayo, écrite avec une parfaite entente des timbres instrumentaux par M. Fernand Andrieu, qui a vraiment droit à la reconnaissance de nos amis d'Extrême-Orient pour cette oeuvre extrêmement originale et séduisante.
Le Menestrel du 21 octobre 1927: "C'est d'abord Eustache Deschamps faisant noter en parties, par un compositeur d'ailleurs peu connu, F. Andrieu, la Déploration sur la mort de Guillaume de Machaut "
Google livres: Andrieu, Fernand. Manuel d'harmonie. Paris: Andrieu frères, 1927.
Le Menestrel du 22 février 1935:
"On a annoncé la mort de Fernand Andrieu, compositeur de musique, décédé dans sa soixante-douzième année.
Le Matin:
Le 2 mars 1935: Jeudi 14 février, on conduisait à sa dernière demeure Gaston Andrieu, rédacteur en chef de l'écho des concours. Le lendemain, son père(*), M. Fernand Andrieu, compositeur de musique, fondateur de la maison d'éditions Andrieu frères et président d'honneur de la fanfare la Sirène, décédait subitement. Après le service religieux à Orry-la-Ville, l'inhumation eut lieu lundi 18 février, à Paris, au cimetière Saint-Vincent, rue Caulaincourt. où de nombreuses personnalités du monde musical. et des groupements orphéoniques se trouvaient réunies. Le maître Henry Février et le compositeur Gustave Mouchet, président et- vice-président de la Sirène, prononcèrent l'éloge du défunt qui fut pendant de longues années., mêlé à la, vie de nos sociétés d'amateurs et enrichit leur répertoire d'œuvres très appréciées.
(*)"son frère"?  Le prénom du père des deux frères Gaston et Fernand s’appelle Jean Basile. 
Etats de service militaire Narbonne (Aude) de Vincent de Paul, Fernand Andrieu 1883 n°432. Source Archives de l'Aude
...employé de commerce...fils de Jean Basile et d'Escloupié Elisabeth.....au service le 4 décembre 1884 ...passé dans la disponibilité de l'armée active le 20 septembre 1885...passé dans la réserve de l'armée active le 1 juillet 1889...
Localités successives habitées:
1 octobre 1886, Paris, 14, rue Papillon.
12 novembre 1888, Paris, boulevard de Strasbourg.
20 avril 1889, Le Mans, rue des Fontaines, 26.
19 novembre 1889, Le Mans, rue des Fontaines 26.
8 février 1892, Roquefort des Corbières, Narbonne.
10 février 1893, Roquefort des Corbières, Narbonne.
11 mai 1894, rue Meyerbeer, 26, Nice (Antibes).
27 mai 1895, Aix les Bains, avenue du grand Port, maison Darmeoin, Chambery.
Note: pour l'activité de cornet solo à Nice ( Musique Municipale: saison été 1894) et Aix les Bains, se référer à ses états de service.
Source archives départementales des Alpes Maritimes:
Le Petit Niçois du  13 mai 1894:
Musique Municipale.- Programme d'aujourd'hui de 4 h. à 5h. 1/2:... l'Étoile d'Angleterre, polka pour piston exécutée par M. Andrieux, A. Lamotte.
Le Petit Niçois du  5 août 1894:
Musique Municipale:...Attila, fant. pour piston, exécutée par M. Andrieu.
Le Petit Niçois du  9 septembre 1894:
Musique Municipale:...Cléopâtre, polka pour piston, exécutée par M. Andrieu, Damaré.
Note: en l'état, aucune activité à l'opéra de Nice, comme précisé sur d'autres supports et la date d'habitation sur Nice est confirmée par la presse locale des Alpes Maritimes. 

Gaston Andrieu (1860-1915):
Jean Adolphe, Gaston Andrieu est né le 21 avril 1860 à Toulouse, décédé en 1935 (voir article du Matin ci dessus) et les éditions Gaston Andrieu existeraient de 1885 (*) à 1915. Source:
Soufflants et frappeurs de peau: une petite histoire des sociétés... Google livres.
(*)Localités successives habitées sur ses états de service militaire:
1 octobre 1886, Paris, rue Papillon, 14 et visiblement à Narbonne auparavant.
Gallica: partitions:
1)C 1903:Paris- Gaston Andrieu, Éditeur, 183 bis Faubourg Poissonnière. Imp Chaimbaud et Cie.
2)Paris- Gaston Andrieu, Éditeur, 75, passage Brady. Copyright 1906 by G andrieu.
3)C 1908: Paris- Gaston Andrieu, Éditeur, 66 faubourg St Martin. Copyright by G Andrieu 1907. Imprimerie moderne de musique, 141, rue de Clignancourt.
4)C 1908: Paris- Gaston Andrieu, Éditeur, 66 faubourg St Martin. Copyright 1908 by G Andrieu. Imprimerie moderne de musique, 141, rue de Clignancourt.
Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical: (1)
1903: Andrieu Gaston, 183 bis rue du Faubourg Poissonnière.
1909: Éditeur de musique:ANDRIEU (Gaston), 66, faub. Saint- Martin (v. p. 419).
Page 419: "Idéal" Éditions- Gaston Andrieu- Éditeur- 66, faubourg Saint Martin- Édition miniature- publications pour Orchestre, piano, harmonie, fanfare etc...- Répertoire Posi- Chanson verte et G. Bussoni- Fonds Vve A Fouquet et fils- Comptoir de musique moderne Van Gheluve et E. Paulin réunis.
Etats de service militaire Narbonne (Aude) de Jean Adolphe, Gaston Andrieu 1880 n°239. Source archives de l'Aude.
Né le 21 avril 1860 à Toulouse...employé de commerce...fils de Jean Basile et d'Escloupié Elisabeth...
au service le 16 novembre 1881...passé dans la disponibilité de l'armée active le 15 octobre 1882...passé dans la réserve de l'armée active le 1 juillet 1886...
Localités successives habitées:
15 octobre 1882, Narbonne.
1 octobre 1886, Paris, rue Papillon, 14.
3 août 1887, Paris, 326 rue Marcadet.
25 juin 1892, Bois Colombes, 2 av Allard.
6 septembre 1894, 26 rue Duphot, Paris.
16 octobre 1897, chemin à Hallage, 53, Rueil, S. O.
5 novembre 1898, Thiverval hameau, Versailles.

Andrieu Frères:
Divers: Nivard Lucien (1879-). Vingt préludes. Andrieu Frères 1924. Études.
Musique adresses universel 1929: Édition Andrieu Frères 72, rue Rodier (9è) Paris.

Remerciements Marc.

Le matin: (1)
1)Le 16 janvier 1932: La municipalité et l'Union des commerçants du Parc-Saint-Maur (seine), ont accordé leur patronage au concours qui aura lieu dans cette charmante localité le 5 juin 1932 (chorales, harmonies et fanfares de toutes divisions).. MM. Andrieu frères, 72, rue Rodier; Paris-9è sont chargés de la partie technique du concours.
2)Le 29 octobre 1932: D'ores et déjà, la revue l'Écho des Concours, 72, rue Rodier, à Paris (9e). chargée de l'organisation, peut donner sur ce concours tous renseignements utiles.
A propos de cette revue qu'éditent MM. Andrieu frères, nous sommes Informés qu'elle
devient mensuelle et que, pour donner plus d'ampleur aux rubriques générales traitant des
questions orphéoniques, elle a fait appel à diverses personnalités bien connues des sociétés
musicales et confié les fonctions de rédacteur en chef à M. Gaston Andrieu, en remplace-
ment de M. Léo Granville. Les maîtres Henry Février et Georges Spôrck continuent leur collaboration comme directeur artistique et conseiller technique.
3)Le 11/10/1942: Achat instruments musique ANDRIEU. 72, rue Rodier.
Vu sur www.billaudot.com:
"Vint ensuite en 1962, le tour de l’Édition Andrieu Frères dont Billaudot conserva les ouvrages d’enseignement et les œuvres instrumentales, les œuvres pour harmonie et fanfare allant aux Éditions Robert Martin, compte tenu des accords précédents."



Les bois: saxophone.
Universel:

Remerciements Romain.

Universel Supérior Quality:


Remerciements Dave et pour plus de photos du tube cf fiche Dubois.

Stentor:


Photos Serge Marchand, tous mes remerciements.

Photos Serge Marchand.

Photos Serge Marchand.

Serge me transmet des clichés de son saxophone alto, argenté sans fa # coté, avec sol # simple non articulé, sans double levier de fa aigu d'origine Raymond Dubois et signé Stentor.
Notons des similitudes troublantes de conception entre ce Stentor et le Standartiste suivant datant du milieu des années trente.

Si on considère l'estampille de cet instrument, deux informations s'en détachent.
La première, la marque Stentor employée pour les saxophones par Raymond Dubois et Maurice Boiste,  l'enregistrement au registre du commerce de la société Raymond Dubois date du 1 février 1924 et par suite, il existait un contrat de distribution exclusive pour la France, la Belgique et la Suisse entre sa manufacture et les frères Andrieu.
La seconde est issue du 16 mars 1924, date de la succession Andrieu Fernand- Andrieu frères.
Ce saxophone comporte les caractéristiques des tubes fournies par la maison Dubois de Paris, les tiges de plateaux et de clés sont tournées avec cette forme caractéristique en bout, en forme de morille. Le palonnier sol #, le système d'octave, les mains sont issus de ses ateliers.
Pour la période,  ce saxophone est issue des années 30, Maurice Boiste, chef d'atelier de la maison Dubois décida d'un commun accord de s'établir à son compte, comme spécialiste saxophone et facteur cuivre (domicilié le 14/09/1938 à La Varenne saint Hilaire, 16 rue Georges Sand selon ses états de service militaire).
La marque Stentor utilisé par Boiste est accompagnée de son adresse, c'est le cas des Stentor-Paul Beuscher,  je n'ai pas trouvé de facture Boiste chez Andrieu avec adresse de Boiste, seulement vu des saxophones chez Andrieu ressemblant à des Boiste et marqués Standarluxe.
"Vous lisez, 7173, ce numéro se situe sur la virole, pavillon- corps, sous la tige de clé de do # grave: le modèle Standartiste dont je vous parlais, a été vendu en décembre 1936, voir article Andrieu. Après cet article, allez sur l'article Dubois, en fin d'article vous avez une approximation de datation sur Dubois reprenant cette information, environ 850 tubes par an pendant cette période, cela ferait 1935 pour le votre et sous réserve des données actuelles." 

Essor: à pourvoir.
Standartiste- Stencils Dubois:



Remerciements à Marc pour ses clichés
Saxophone Dubois n°7865 vendu le 18/12/1936, sans fa # coté, sol # simple et pas de double levier de fa aigu, la finition est argentée. 

Standartiste- Stencil Beaugnier: "Timbre d'Argent". 


Remerciements à Sophie pour le partage de ses images.

Le type "Standartiste" est une appelation Andrieu. Les polices de caractères employées sont différentes pour les Dubois et les Beaugnier.
 
Stencil Drouet (?): piste inconnue par ailleurs et personnelle, en réflexion avec le post sur saxontheweb, concernant un alto Revere, copie de l'Andrieu ci-dessous.


Alto Andrieu identité photographe à préciser.

Le profil de gardes ne correspond pas à Dolnet, il est présent aussi sur des saxophones Revere - Paris - Made in France. Le profil des spatules de mi b et do graves sont typiques des saxophones Robert Drouet. Les similitudes entre certains types (Made in France) Drouet, Revere et Benisch sont évidentes: Système d'octave, bocal, viroles de corps, etc... M. Drouet fut l'auteur d'un système de garde nouveau sur son modèle "Super Rex". IL existe un saxophone de même type flammé Billaudot, 14 rue de l'Echiquier, Paris évoqué sur l'article consacré à Robert Drouet.

StandardLuxe: Soprano stencil Drouet:

Remerciements Dave et pour plus de photos du tube: cf Guenot et Drouet.

Standarluxe stencil S.M.L: vu saxophone Standarluxe avec approche (clichés limités) Rev A S.M.L.




Remerciements à Julien pour tes photos.

Standarluxe stencil Dolnet: vu sur saxophone, modèle Artist Dolnet, type "série 1"signé Andrieu Frères. A pourvoir. 

Standarluxe stencil Beaugnier: vu saxophone alto avec double fa aigu et rouleau sur spatule de sib grave en angle droit.

Tous mes remerciement à Second Souffle.

Stencil Boiste: vu sur saxophone alto stencil Andrieu-Boiste: Standarluxe-ANDRIEU FRERES-72.RUE RODIER-PARIS 9e. A  pourvoir.
Le type Standard Luxe- Standarluxe est une référence catalogue Andrieu, il correspond à des instruments provenant des facteurs, Guénot-Douchet, Dolnet, Beaugnier, Boiste et dans l'attente, d'autres, par exemple S.M.L.

Afin d'illustrer et de compléter cet article, si vous possédez un instrument de type Essor et stencils divers concernant ces marchands, il serait louable de votre part de proposer des photos de celui ci afin de faire rebondir ce sujet en perpétuelle évolution. Toutes mes salutations musicales.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout commentaire est consulté au préalable dans un esprit de modération et de concertation, voici la marche à suivre:

1)Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous.
2)En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL.
3)Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom.
4)Cliquer sur Publier commentaire.
5)Tout commentaire portant votre intitulé courriel sera supprimé et sera poursuivi en message privé.
LUTHIER VENTS vous Remercie.