dimanche 4 janvier 2015

Louis Léon Joseph LEBRET: instruments.

Un magnifique instrument.



Tous mes remerciements, photo Yerno 1.


Bon nombre de facteurs ont tentés d'ajouter à la flûte Boehm des facilités de trilles durant le XIX ème siècle. Voici une flûte réalisée par M. Lebret en association avec un certain M. Ingenbleek, intitulée système n°1, nous n'avons rien trouvé de probant concernant l'identité de ce flûtiste et ce n'est pas faute d'avoir cherché, si vous avez des propositions, n'hésitez pas à me contacter.

Photo Yerno 1.


Cette flûte et ces photos sont la propriété exclusive de notre membre belge, que je remercie vivement pour  sa courtoisie et son sens du partage.



Photo yerno 1.


Ces clichés montrent plusieurs mécanismes supplémentaires et je tenterais de les concevoir sur documents, n'ayant pu essayer l'instrument musicalement et sous réserve de résonance.
Main gauche: petit doigt, cette spatule double actionnant la levée de la clé de mi b grave, clé de trille offrant éventuellement la possibilité de trille do -mi b, do # -mi b et de contourner la difficulté des passages rapides qui concerneraient le glissage de la spatule de mi b aux spatules de do et do # graves.


Photo Yerno 1.

Main droite: 
index, première cadence accessible, concerne une adaptation, par goupilles, sur boules et charnière indépendantes de la main gauche, du trille do- si,  do #- si initiés par le flûtiste italien, Briccialdi.
Index, deuxième cadence accessible, trilles sol- sol #,  sol #- la par auriculaire main gauche.
Index, troisième cadence accessible, trille sol- la, sol #- la et sol- sol# par petit doigt main gauche.


Photo Yerno 1.


Un instrument particulier.

J'ai reçu cette demande d'identification:
"Je me permets de vous contacter car vient d'entrer en ma possession une flûte L.L Lebret. Contrairement aux modèles présentés dans votre article, elle ne possède pas de numéro de série, juste l'inscription L.L. Lebret Paris. Je la tiens de mon arrière grand père, membre de l'orchestre de la RATP, l'instrument doit donc dater des années 1920 aux années 1940."


Photos Alexandre, tous mes remerciements.

Les photos envoyées, dont je vous remercie présentent un instrument différent de ce que nous en disions précédemment. Physiquement, cette flûte traversière est frappée d'une estampille, variante de ce que je connais habituellement et je la découvre, je penserais à une estampille méconnue, apposée par un sous traitant. Voir mon précédent article sur M. Lebret, l'estampille du piccolo surmontée d'une lyre.
Cet instrument ne comporte pas de caractéristique d'organologie identifiable comme étant de facture Lebret. Ce n'est pas une Lebret fabriquée par ses soins et je me suis demandé qui était le facteur de cet instrument?


Photos Alexandre.

Clément Masson, successeur de Djalma Julliot, plusieurs particularités de conception vont dans ce sens, les sections de viroles de corps, les clés de sol et correspondance sol pour un clétage décalé, L'absence de queues de clés tournées, la forme des plateaux, le profil de spatule de sol # et autres... Le bas du corps principal est pourvu d'un tenon long, percé pour l’échappée du mi b grave, cette longueur de tenon ne se retrouve que chez certains facteurs, Lot, éventuellement stencil Couesnon type Moyse, Djalma-Masson.  Je supposerais que cette flûte serait issue de la succession Lebret ce qui préciserait une conception sur la Couture Boussey, on attribue à René Celles cette transition; je ne sais si l'estampille de cet instrument est issue de Mrs. Lebret, Celles,  Malerne et autres et je dispose de peu de choses la concernant:

Archives commerciales de la france:
1930/06/04 (N67,A57)-1930/06/05 (N78,A57)PARIS. — Modification. -— Soc. LEBRET (Soc. des Anciens Établissements L. Lebret), 52, Picpus. — Transfert du siège à La Couture-Boussey (Eure). 8 mai 1930. — J. S. S. (publ. du 28 mai 1930). 
Note: localités successives habitées par René Louis Celles: à partir du 15/11/1930. Paris. 42 rue des Citeaux XIIè.

Recensement La Couture 1911:
CELLES René né en 1901 à La Couture Boussey.
Note: né le 6 avril 1901 de père boulanger de profession, monteur ajusteur en instruments de musique en 1921 et réformé de son activité militaire en juin 1923, puis en juin 1940. Décédé à Compiègne le 22 janvier 1946.

Musique adresses 1929:
Celles R. La Couture Boussey.
Djalma- Julliot (Masson Clément, succ.).- Fabrique d'instruments à vent bois et métal.-Fond. 1894.

Photo Alexandre, patte d'ut de cette flûte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout commentaire est consulté au préalable dans un esprit de modération et de concertation, voici la marche à suivre:

1)Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous.
2)En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL.
3)Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom.
4)Cliquer sur Publier commentaire.
5)Tout commentaire portant votre intitulé courriel sera supprimé et sera poursuivi en message privé.
LUTHIER VENTS vous Remercie.