mercredi 29 janvier 2014

Léon Guillaume Parme et Frédéric Paul Parme. Hippolyte Marius Chiron.
Messieurs Hippolyte Marius Chiron et Frédéric Paul Parme évoquent  la  curiosité par la quantité de brevets déposés des années vingt à trente en France et aux États Unis. Leurs parcours est relaté par leurs carrières américaines, très peu de donnés sont facilement disponibles pour  l'origine de leurs formations.  Deux articles au sujet sont déjà présents sur le net et mes données comportent des informations sur Frédéric Paul Parme et son père, Léon Guillaume, rien sur M. Chiron. A l'origine, Léon Guillaume Parme, professeur de musique et artiste-musicien, est né en Avignon, le 10 septembre 1840, inscrit au conservatoire de Paris dans la classe de M. Klosé, professeur de clarinette, il obtient un premier accessit en 1862 et un deuxième prix de clarinette en 1863. Trois enfants sont issus de sa relation avec Joséphine Schuster, modiste, née à Wissembourg, dont son aînée, Élise, enfant naturel née le 9 novembre 1863 au n°1 de l'impasse des Couples, à Strasbourg.
Le Menestrel: source Gallica. 1863/08/02 (A30,N35)-1863/08/08.
"CONCOURS DE CLARINETTE 
Ce concours, sans être nul, n'a pas été des plus heureux. La faute n'en est certes pas à M. Klosé, qui a formé tant d'excellents élèves. Il faut attribuer la faiblesse relative de ce concours au renouvellement des écoliers qui, tous, sont depuis peu de temps dans la classe. 
Nous devons néanmoins des compliments à MM. Parme et Mastio (deuxième prix), qui ont fait preuve de quelques bonnes qualités."
Il fut sociétaire de l'Association des artistes musiciens dès 1862 et poursuivi une carrière de professeur et musicien à Paris, Bordeaux et à Nantes,  tout en se produisant dans diverses autres villes. Il se marie à Bordeaux (Gironde), le 21 décembre 1865 avant de s'établir sur Nantes.
Le Menestrel: source Gallica. 1868/03/29 (A35,N18)-1868/04/04.
"Le choix des morceaux exécutés dans le quatrième concert donné par l'Association Philharmonique de Nantes, atteste les efforts persévérants du comité pour répandre le goût de la belle musique instrumentale... M. Parme s'est fait applaudir à bon droit, en exécutant le divin andante du quintette, de Mozart. Nantes possède en lui un clarinettiste du plus grand mérite..." 
Bien qu'ayant fréquenté le conservatoire de Paris lors des années ou M. Sax était professeur de saxophone, je ne sais s'il a joué de cet instrument, il n'en possédait éventuellement pas.
Le Menestrel: source Gallica. 1877/04/15 (A43,N20)-1877/04/21. 
"Nous avons remarqué dans le cours de l'opéra un certain nombre de solos bien joués par nos 
instrumentistes, nous signalerons particulièrement le solo de clarinette joué par M. Parme, en 
remplacement du saxophone qu'il a été impossible, paraît-il, de se procurer à Nantes." 
Liste des adresses de la ville de Nantes, par ordre alphabétique de rues et de noms, avec le tableau des places, quais, rues, etc. / par V. F. [Vincent Forest] et É. G. [Émile Grimaud]1879.
"Parme,Léon,professeur de musique, r. de L'Herronière 4."
Étant recensé sur Nantes en 1881, veuf, à son adresse, avec ses trois enfants, le n°4 rue de l'Héronnière; Il décède le 5 mai 1887 en son habitation, quartier de la Croix Verte à Avignon. Léon Guillaume apparaît encore sur les listes électorales nantaises de 1885-1889 au 7 rue du Calvaire.
Annuaire général de la musique 1888: source archive.org.
"Délégués de l'Association des artistes musiciens: délégués... Parme...
Conservatoire national de musique, succursale de Nantes:  clarinette: palmes académiques, Parme, professeur.
Parme, rue Héronnière 4."
Absent au 4 rue de l'Héronnière sur recensement Nantes 1886.

Frédéric Paul Parme est né le 2 février 1871 à Nantes (Loire Atlantique), Frédéric Charles Mafsard, luthier et marchand d'instruments fut témoin de sa naissance; cadet de sa sœur Élise Joséphine; il eut une autre sœur,  Charlotte Marie Parme née le 29 juin 1874, rue Crébillon à Nantes.
Recensement de 1872, source archives de Nantes: "3 ème canton. Parme néant, rue Crébillon. Massart Frédéric. Marchand d'instruments de musique, âgé de 36 ans né à Montauban, Ille et Vilaine. De Mailly Virginie sa femme 27 ans espagnole née à Madrid."
Le 5 février 1881, sa mère Joséphine décède à Nantes, âgée de 38 ans,  Élise, sa sœur aînée est âgée de 19 ans, la famille déménage entre 1881 et 1887. Est ce que, Frédéric Paul Parme était inscrit au conservatoire de musique de Nantes, y étant domicilié à l'age de 11 ans en 1881, fut il inscrit ultérieurement à celui d'Avignon? 
Source Gallica. Journal officiel de la République française. 
"Lois et décrets du 17.09.1905:Parme (Frédéric-Paul), soldat musicien ; 15 ans 4 mois 13 jours de services. Pension avec jouissance du 23 avril 1905..372 fr."
Ce qui indiquerait une anticipation sur la date d'appel sous les drapeaux, antérieure à 1890. Il apparaît sur les registres  militaires d' Avignon en 1891, sans profession , domicilié rue du Pontet et engagé volontaire.
Le Courrier de Versailles: source archives de Yvelines.
"13 novembre 1892: conservatoire de Versailles. Lundi à 8 heures du soir , cours de clarinette, professeur M. Parme.
30 octobre 1892: conservatoire de Versailles: cours de clarinette: M. Parme.
19 mars 1893:  l'excellent recrutement de la musique du 1er régiment du génie...Trois des meilleurs solistes...Gissler, Parme et Bourgeois...et "Soir d'été", romance de Kucken, pour clarinette basse, jouée par M. Parme, la clarinette basse est un fort bel instrument que des raisons d'économie ont malheureusement fait supprimer dans les musiques militaires."
Il fut professeur de clarinette à Versailles pour l'année 1892-93 et la rencontre avec sa future épouse, daterait de cette période, Marie Augustine Cannère Galiays est née à Versailles (Seine et Oise) le 5 août 1872, le 13 mai 1892, sa mère veuve décède. Trois enfants naturels sont issus de cette rencontre,  Fernande Lucienne née à Limoges (Haute Vienne) le 2 juillet 1893, Renée Désirée née à Vannes (Morbihan) le 29 mai 1897, Léon Frédéric né à Paris 20 ème, le 5 juin 1900. Il se marièrent à Paris, dans le 20 ème arrondissement, le 27 décembre 1900. (Source archives de Paris).
"Le Courrier de Versailles, même source: lundi 27 février 1893. Audition des élèves du conservatoire de Versailles. M. Leroy élève de M. Parme."
M. Henri Leroy, 26 ans musicien à Paris fut témoin de son mariage en 1900.
Annuaire des artistes et de l'enseignement dramatique et musical 1893-1895: source gallica.
"Délégués de l'Association des artistes musiciens. Nantes, comité, présid., N.; 
vice-présid., Merot-du-Barre; délégués, Nicolleau, Parme, Hallez, Cox, Lefeuvre, 
doct.-médecin."
Source: Sokowski.org. "Frédéric Parme fut clarinettiste contre basse dans l'orchestre de Philadelphie de 1925 à 1927...
Parme, Frédéric Paul (France 1872- )contrabass clarinet and clarinet (also New York Symphony in 1910s) 1925-1927."
Liste de brevets concernant seulement la musique:
Clarinet and saxophone mouthpiece: source Google Patents.
1)Patented le 26 août 1924: US 1506363 (A) Hippolyte Marius Chiron citoyen français et Frederic Parme citoyen américain New York
Ligature for clarinet and saxophone mouthpiece:
2)Patented le 9 mars 1926: US 1575621 (A) Hippolyte Marius Chiron citoyen français et Frederic Parme citoyen américain New York.
Reeds for clarinet and saxophone mouthpiece:
3)Patented le 26 août 1924: US 1506364 (A) Hippolyte Marius Chiron citoyen français et Frederic Parme citoyen américain New York.
Improvements in and relating to saxophones and the like:
4)Patented le 26 août 1924: GB 294076 (A) Hippolyte Marius Chiron citoyen français, musicien, 25 rue Hermel Paris 18ème. Clé d'octave par dessous du bocal. 
Improvements in and relating to saxophones:
5)Patented le 28 novembre 1928: GB 305162 Hippolyte Marius Chiron citoyen français, musicien, 25 rue Hermel Paris 18ème. Système de levée par deux pour les cinq cadences aigus saxophone. 
Improvements in and relating to saxophones:
6)Patented le 28 novembre 1928: GB 321082 Hippolyte Marius Chiron citoyen français, musicien, 25 rue Hermel Paris 18ème. Nouveau système de levée par deux pour les cinq cadences aigus saxophone. 
Source Google brevets:
Musical instrument US 1718930 A:
H. M. CHIRON June 25, 1929.
Brevets Espacenet au nom de Parme et Chiron:
1)Original document: FR567568  (A) ? 1924-03-05
Perfectionnements aux becs à anche pour instruments de musique
MM. Hippolyte Marius CHIRON résidant  aux États-Unis d'Amérique et Frédéric Paul PARME résidant en France (Var).
Demandé le 19 juin 1923...à Paris.
(3 demandes de brevets déposées aux États-Unis d'Amérique les 23 novembre 1922, 31 janvier et 11 avril 1923.- Déclaration des déposants.)
2)Original document: US1506364  (A) ? 1924-08-26
Reed for saxophone or clarinet mouthpieces  
HIPPOLYTE MARIUS CHIRON AND FREDERIC PARME , OF NEW YORK, N.Y.
Application filed April 11, 23. Serial N°631,262.
3)Original document: US1506363  (A) ? 1924-08-26
Clarinet and saxophone mouthpiece  
HIPPOLYTE MARIUS CHIRON AND FREDERIC PARME , OF NEW YORK, N.Y.
Application filed November 23, 1922, Serial N°602,879. Renewed April 28, 1924.
4)Original document: FR598382  (A) ? 1925-12-15
Appareil pour couper, raboter et limer les anches des instruments de musique à vent .
MM. Hippolyte Marius CHIRON et Frédéric Paul PARME résidant  aux États-Unis d'Amérique.
5)Original document: US1575621  (A) ? 1926-03-09
Ligature for clarinet and saxophone mouthpieces  
HIPPOLYTE MARIUS CHIRON AND FREDERIC PARME , OF NEW YORK, N.Y.
Application filed January 31, 1923 Serial N°616,123.
Il resterait à déterminer, qui était Hippolyte Marius Chiron, plusieurs pistes sont ouvertes mais rien de significatif n'a été trouvé, aussi de déterminer la suite concernant Frédéric Paul Parme. 

2 commentaires:

  1. Ayant trouvé une photo de 2 anches Chiron Vibrator #4 dédicacées par John Coltrane à Randi Hultin, journaliste suédoise qui a publié "Born Under The Sign Of Jazz" (que je viens tout juste de recevoir), j'ai trouvé quelques rares références à Chiron dont celle-ci:

    http://stuffsax.blogspot.fr/2013/11/hippolyte-marius-chiron-vibrator-reeds.html

    La marque Chiron semble avoir disparu sans laisser beaucoup de traces!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Jt4u,

      "Deux articles au sujet sont déjà présent sur le net" et j'avais connaissance lors de ma publication de ce lien qui en fait partie.
      Comme tu vois, cette recherche initialement prévue sur M. Chiron a été orientée en cours sur la famille Parme et ce que j'ai trouvé est complètement différent de ce qui est publié sur ce lien, c'est en cela que je ne l'ai pas cité sur mon article et à l'époque je l'en ai informé.
      Peu importe, ni la publication, ni mon message ne furent entendus et tout est resté dans l'état.
      Beaucoup d'éléments mythiques concernant M. Parme sont développés sur son article, je me demande la part de source qu'il contient , pour ce qui est des sources françaises, elles ne sont pas prises en compte et je vois que l'auteur a complètement improvisé sur quelques données empruntées par ailleurs (visiblement Sokowski.org. lien plus accessible actuellement). Les relations évoquées de M. Parme avec Mrs. Sax dans ses écrits n'ont pas étés reprises dans le mien.
      M. Parme père fréquentait le conservatoire de Paris dans la classe de M. Klosé dans les années ou M. Sax père était professeur de saxophone, il y eut un premier accessit en 1865 dans cette classe de saxophone au nom de Chiron. Je ne sais pas si ce Chiron était le père de celui des anches et me demande si l'amitié des fils serait issue de celle des pères.
      Cordialement.


      Supprimer

Tout commentaire est consulté au préalable dans un esprit de modération et de concertation, voici la marche à suivre:

1)Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous.
2)En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL.
3)Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom.
4)Cliquer sur Publier commentaire.
5)Tout commentaire portant votre intitulé courriel sera supprimé et sera poursuivi en message privé.
LUTHIER VENTS vous Remercie.